Une jeune fille victime d'un viol collectif dans un bus, une vidéo circule sur les réseaux sociaux

Indignation

Une jeune fille victime d'un viol collectif dans un bus, une vidéo circule sur les réseaux sociaux

Publié le :

Lundi 21 Août 2017 - 16:57

Mise à jour :

Lundi 21 Août 2017 - 17:20
La vidéo d'une agression sexuelle collective dans un bus, filmée à Casablanca, a surgi sur les réseaux sociaux dimanche et provoqué un soulèvement de colère général au Maroc. Une enquête a été ouverte et quatre suspects ont été arrêtés.
©Photo AFP/Stringer
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Casablanca et le Maroc tout entier se sont réveillés sous le choc ce lundi 21 au matin après avoir découvert sur les réseaux sociaux une vidéo ayant filmée, il y a trois jours (mais partagée depuis dimanche 20 sur Internet), un viol collectif d'une jeune fille, dans un bus, par six adolescents.

Les images, censurées logiquement par tous les médias locaux, sont d'une rare violence. On y aperçoit la victime, que certains médias disent présentent comme handicapée mentale, malmenée par six jeunes hommes, torses nus. Alors que le bus continue de rouler, la jeune femme ne cesse de crier pour qu'on l'aide. Ses agresseurs commencent à lui arracher ses vêtements en rigolant et à lui baisser son pantalon, tout en lui touchant ses parties intimes. Son calvaire prend fin quand un homme s'approche du groupe et ordonne: "Eloignez-vous d'elle".  

Une enquête a été ouverte et les autorités marocaines ont interpellé ce lundi matin quatre personnes qui seraient impliquées dans cette agression sexuelle selon la chaîne de télévision 2m. Un des adolescents a déclaré que les faits s'étaient produits il y a trois mois, et qu'il avait perdu son téléphone portable depuis. Mais sa version diffère de celle de la société de transports M'dina Bus, qui a assuré que cette atroce affaire s'était déroulée vendredi 18. Il y a trois jours seulement donc.

Face au déchaînement sur les réseaux sociaux, la société a tenu à prendre la défense de son chauffeur, assurant dont on ne pouvait savoir s'il avait réagi ou non étant donné que la vidéo dure moins d'une minute.

Des milliers d'internautes sont montés au créneau pour dénoncer ce crime odieux et une manifestation a même été organisée mercredi 23, à Casablanca, pour soutenir la jeune femme, mais aussi toutes les victimes d'agressions sexuelles au Maroc. Selon les chiffres officiels, près de deux Marocaines sur trois sont victimes de violences de différentes formes. Et les lieux publics sont les endroits où la violence physique à leur égard est la plus manifeste.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Quatre personnes suspectées d'avoir participé à ce viol collectif ont été arrêtés. (Illustration)

Commentaires

-