Marseille: armé d'une barre de fer et visiblement fou, il sème la terreur dans le métro

Marseille: armé d'une barre de fer et visiblement fou, il sème la terreur dans le métro

Publié le :

Dimanche 18 Juin 2017 - 09:42

Mise à jour :

Dimanche 18 Juin 2017 - 09:45
©Ingolf/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vendredi dans la soirée, un homme a semé la terreur dans le métro de Marseille en frappant les vitres d'une rame en tenant visiblement des propos incohérent. Les passagers ont réussi à s'enfuir et personne n'a été blessé. L'individu a été arrêté.

Il n'y a aucun blessé. Et, considérant la promiscuité des lieux et le profil de l'agresseur ce bilan positif est quasiment miraculeux. Vendredi 16, dans la soirée, un homme armé d'une barre de fer a été pris d'un coup de folie alors qu'il se trouvait dans le métro de Marseille. Visiblement dérangé psychologiquement, et ne visant personne en particulier, il n'a frappé personne directement et a fini par être maîtrisé par les forces de l'ordre.

Les faits se déroulent à 22h10 sur la ligne 2 du métro de la cité phocéenne. Un homme,"de type africain" d'une quarantaine d'années et vêtu d'un jogging selon les témoignages, pénètre dans une rame avec une barre de fer. Il commence à évoquer des problèmes conjugaux et finit par frapper la vitre. Celle-ci se brise, l'homme passe sa tête à travers et déverse un flot d'insultes sur les personnes qu'il croise.

Selon un autre témoin, les gens terrorisés forcent les portes de la rame et commencent à s'enfuir. Une attitude qui déclenche la colère du l'assaillant qui va alors enchaîner les coups de barre de fer, mais sans viser réellement les passagers. La trentaine de personnes présentes dans le métro s'en tireront sans aucune blessure… mais sans doute avec une frayeur immense.

L'homme sera finalement arrêté par la police qui interviendra sur les lieux. Des témoins dénoncent d'ailleurs la lenteur de l'intervention des forces de l'ordre. En plein état d'urgence, et pour répondre au cas d'un homme armé et attaquant des transports en commun, les témoins expliquent que la police a mis 20 minutes à intervenir.

Une certaine confusion règne d'ailleurs sur ce fait divers. En effet, dans un premiers temps, ce n'est pas une barre de fer mais ni plus ni moins qu'un fusil de chasse qui a été décrit comme étant l'arme de l'assaillant. Les bandes vidéos sont en cours d'étude pour comprendre le déroulé exact des faits.

 

L'homme a semé la terreur dans le métro de Marseille

Commentaires

-