Marseille: le chirurgien oublie un gant et cinq compresses dans son ventre après une opération

Pas d'excuses

Marseille: le chirurgien oublie un gant et cinq compresses dans son ventre après une opération

Publié le :

Mardi 23 Janvier 2018 - 15:59

Mise à jour :

Mardi 23 Janvier 2018 - 16:03
Une femme a saisi le président du tribunal de Grande Instance de Marseille après qu'un chirurgien a oublié un gant et cinq compresses dans son ventre suite à une opération. L'avocat de la victime a souligné que toutes les procédures n'avaient pas été respectées après l'intervention.
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle a souffert durant trois jours sans que le chirurgien l'ayant opérée ne s'en inquiète. Une femme a saisi le président du tribunal de Grande instance de Marseille pour savoir ce qu'il s'est vraiment passé lors de l'intervention qu'elle a subie le 6 avril dernier.

C'est son avocat qui a déclaré ce mardi 23 à France Bleu Provence que sa cliente de 48 ans avait saisi la justice. Elle a subi une hystérectomie, une ablation de l'utérus, en avril. L'opération s'est bien passée selon le médecin qui l'avait prise en charge.

A voir aussi: Opération: on lui enlève le mauvais testicule, il obtient près d'un million d'euros en réparation

Seulement voilà, dès son réveil la patiente s'est plainte de fortes douleurs au ventre. De plus, elle fait très vite remarquer au personnel soignant qu'elle a du mal à uriner. Une nuit d'insomnie ponctuée de vomissements plus tard elle a même été autorisée à rentrer à son domicile, sans plus d'examen complémentaire.

Mais les douleurs ne se sont pas atténuées pour autant et la quadragénaire est restée alitée jusqu'au 9 avril, soit trois jours après son opération. Cette journée là, après quatre heures de violentes contractions et douleurs, elle a expulsé de son vagin un gant chirurgical ainsi que cinq compresses dans une mare de sang.

"Très choquée", selon la radio locale, la patiente a demandé en vain des excuses au chirurgien. L'avocat de celle-ci a aussi pointé du doigt un dysfonctionnement survenu après l'intervention: le décompte des compresses, qui aurait pu servir au chirurgien dans ce cas, n'a pas été effectué comme il est normalement prévu.

Un expert a été dépêché par le TGI de Marseille pour découvrir les circonstances et estimer les préjudices de cette erreur médicale.

Le chirurgien avait oublié cinq compresses et un gant dans le ventre de sa patiente.

Commentaires

-