Marseille cité Air Bel (11e): coups de feu et bagarre près d'une école, un homme blessé se réfugie dans l'établissement

Marseille cité Air Bel (11e): coups de feu et bagarre près d'une école, un homme blessé se réfugie dans l'établissement

Publié le :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 09:11

Mise à jour :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 09:18
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après avoir été violemment agressé sur un point de deal, un jeune homme a trouvé refuge dans une école d'une cité sensible de Marseille (Air Bel, 11e arr.).

Les enfants ont eu très peur. Un homme s'est réfugié dans une école accueillant maternelle et primaire après avoir été pris pour cible par plusieurs autres individus, mardi 19 en pleine après-midi dans le quartier sensible de la cité Air Bel de Marseille (11ea arr.). La bagarre se serait déroulée sur un lieu de deal de drogue installé tout près de l'établissement, selon La Provence.

Il était 16h, presque l'heure de sortie pour les plus petits, lorsque des coups de feu ont été entendus par des témoins qui ont immédiatement appelé la police. Selon leur description, un groupe d'individus s'en serait pris à deux jeunes, les frappants violemment notamment à coups de crosse d'une arme de poing. Les agresseurs auraient ensuite tiré en l'air. Le tout sous le regard apeuré d'enfants de CM1 qui étaient à l'extérieur pour leur cour de sport.

C'est alors que l'une des victimes s'est réfugiée dans l'école, où le personnel l'a pris en charge en lui offrant un verre d'eau, selon La Provence. Il se serait toutefois éclipsé avant l'arrivée de la police. Les agents ont fouillé le secteur sans le retrouver ni identifier de traces de coups de feu (douilles), laissant supposer que les tirs aient pu être ceux d'une arme de type "air soft" (pistolet à bille à air comprimé).

Le maire de la ville Jean-Claude Gaudin a annoncé la mise en place d'une cellule psychologique afin de prendre en charge les enfants et le personnel. "J'ai immédiatement exigé le renforcement de la sécurité aux abords de l'établissement pour permettre aux élèves et aux professeurs de reprendre leurs activités dans les meilleures conditions et les plus brefs délais", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Les faits se sont déroulés en plein après-midi tout près d'une école maternelle et primaire (illustration).

Fil d'actualités




Commentaires

-