Marseille: un homme de 21 ans abattu en pleine rue dans un probable règlement de comptes

Marseille: un homme de 21 ans abattu en pleine rue dans un probable règlement de comptes

Publié le :

Mercredi 01 Mars 2017 - 10:18

Mise à jour :

Mercredi 01 Mars 2017 - 10:29
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme de 21 ans, dealer notoire très défavorablement connu des services de police, a été abattu dans la nuit de mardi à ce mercredi, en pleine rue. Il est mort lors de l'opération chirurgicale qui visait à le sauver.

Le scénario sonne comme terriblement familier. Il s'est pourtant produit une fois de plus encore à Marseille. Dans la nuit du mardi 28 février au mercredi 1er mars un homme a été abattu par balles dans la cité phocéenne, dans un contexte qui oriente déjà les enquêteurs, sans guère de doutes, sur la piste du règlement de comptes.

La victime a été abattue alors qu'elle se trouvait dans la cité des Lauriers dans les quartiers nord de la ville, non loin du bâtiment A de cet ensemble résidentiel. Le lieu est connu des autorités pour deux raisons. Primo, il s'agit d'un lieu connu de vente de drogues par les dealers du secteur. Secundo, c'est à cet endroit précisément qu'en octobre 2015 un triple meurtre avait déjà eu lieu, dans le cadre d'un règlement de comptes sur fond de contrôle des points de vente de stupéfiants. Deux mineurs de 15 ans avaient notamment trouvé la mort.

Le trafic avait été démantelé suite à ce massacre, mais il a repris à l'automne 2016. Et, sans doute avec ce meurtre, les règlements de comptes sanglants qui vont avec.

La victime, Kevin, 21 ans, dealer notoire, était d'ailleurs "très défavorablement" connue des services de police. Transporté vivant par des passants à l'hôpital militaire Laveran, le jeune homme est mort sur la table d'opération. Selon une information du magazine Le Point, le garçon aurait abattu au fusil de chasse.

Il s'agit du quatrième homicide par balles à Marseille depuis le début de l'année. En 2016, 29 personnes avaient été abattues dans le cadre de règlement de comptes. 

L'enquête s'oriente sans guère de doutes sur la piste du règlement de comptes.

Commentaires

-