Marseille: un jeune homme tué au fusil à pompe, nouveau règlement de comptes

Marseille: un jeune homme tué au fusil à pompe, nouveau règlement de comptes

Publié le :

Samedi 04 Mars 2017 - 11:57

Mise à jour :

Samedi 04 Mars 2017 - 12:00
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'il sortait d'un bar, un jeune homme de 21 ans a été tué par balles vendredi soir à Marseille. Il pourrait s'agir du quatrième règlement de comptes dans la cité phocéenne depuis le début de l'année.

En pleine rue. A Marseille, un jeune homme de 21 ans a été tué, vendredi 3 au soir, d'au moins une balle dans la tête. Les faits se sont produits aux alentours de 23h30 dans le troisième arrondissement de la cité phocéenne, à quelques centaines de mètres au nord du centre-ville. Alors qu'il sortait d'un bar, il a été visé par plusieurs hommes qui l'attendaient, en voiture, devant l'établissement. Au total, cinq coups de fusil à pompe ont été tirés. Touchée à la tête, la victime a succombé à ses blessures avant l'arrivée des secours.

Plus tard dans la soirée, une personne a été interpellée par la police à Septèmes-les-Vallons, non-loin de là où la voiture des assaillants a été retrouvée.  D'après les premiers éléments divulgués, la victimes était connue des services de police pour des faits de délinquance: des vols avec violence ou des usages de stupéfiants.

Pour  le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, il n'y a guère de doute: la piste d'un règlement de comptes est largement privilégiée. Il pourrait s'agir du quatrième depuis le début de l'année. Alors pour tenter d'éclaircir les circonstances du drame, la police judiciaire a été saisie de l'enquête.

Il y a quelques jours seulement, un autre règlement de comptes a eu lieu à Marseille. Dans la nuit du mardi 28 février au mercredi 1er mars, un jeune homme de 21 ans a lui aussi été abattu en pleine rue. Transporté vivant par des passants à l'hôpital militaire Laveran, le jeune homme, "très défavorablement" connu des services de police, est mort sur la table d'opération. 

Il s'agirait du quatrième règlement de comptes depuis début 2016 dans la cité phocéenne.


Commentaires

-