Martin Shkreli: l'homme "le plus détesté" d'Amérique en procès pour avoir volé 10 millions de dollars

Martin Shkreli: l'homme "le plus détesté" d'Amérique en procès pour avoir volé 10 millions de dollars

Publié le :

Jeudi 29 Juin 2017 - 12:51

Mise à jour :

Jeudi 29 Juin 2017 - 13:27
Après beaucoup de difficultés pour réunir un jury impartial vu la réputation de Martin Shkreli, le procès de l'homme d'affaires, accusé d'avoir volé 10 millions de dollars, a pu débuter avec deux jours de retard.
© TIMOTHY A. CLARY / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le procès a déjà plusieurs jours de retard. Alors qu'il devait débuter lundi 26, le procès de l'homme d'affaires Martin Shkreli a été retardé pour une raison surprenante. En effet, le patron de l'entreprise pharmaceutique Turing Pharmaceuticals a tellement mauvaise presse ces dernières années que le juge a eu du mal à trouver un jury impartial.

Si l'homme est autant détesté, c'est parce qu'il a racheté, via sa compagnie pharmaceutique, les droits du Dataprim (un médicament contre le sida) et en a augmenté le prix de 5.000% sans jamais s'en excuser. Il est également négativement connu pour avoir acheté l'unique exemplaire d'un album du Wu-Tang Clan afin d'en garder l'exclusivité pour lui seul.

Des centaines de jurés ont été convoqués par le juge Kiyo Matsumoto mais n'ont pas été sélectionnés car ils avaient une opinion trop négative de l'homme pour pouvoir le juger de manière impartiale. Certains sont même allés jusqu'à le qualifier de "serpent". Le juge a tout de même réussi à réunir un jury, le procès a pu débuter mercredi 28 en fin d'après-midi.

Si Martin Shkreli comparaît devant le tribunal fédéral de Brooklyn, c'est pour d'autres faits que ceux qui lui ont donnés cette mauvaise réputation. L'homme d'affaires est poursuivi pour fraude sur titres, fraude bancaire et conspiration dans la gestion de trois sociétés qu'il a dirigées: deux fonds alternatifs, MSMB Capital et MSMB Healthcare, et une société pharmaceutique, Retrophin.

Selon l'accusation, Martin Shkreli aurait accumulé "mensonges après mensonges", "dérobant au total plus de 10 millions de dollars à Retrophin et ses actionnaires". En revanche, à en croire Maitre Brafman, célèbre avocat new-yorkais qui représenta l'ex-directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn lorsqu'il fut accusé d'agression sexuelle en 2011, le procès montrera que ces investisseurs ont "joué leur argent" dans les fonds alternatifs gérés par Shkreli parce qu'"ils pariaient sur le génie" de cet autodidacte. Et que beaucoup, loin d'être des victimes, "ont gagné des millions grâce à Martin Shkreli". "Les gens vous diront: Martin est fou, mais c'est un génie!", a affirmé Brafman.

Le procès de Martin Shkreli a débuté mercredi 28 après deux jours de retard.


Commentaires

-