Martinique: pour tourner son clip, le rappeur Ninho bloque l'autoroute A1 qui traverse l'île (vidéo)

Martinique: pour tourner son clip, le rappeur Ninho bloque l'autoroute A1 qui traverse l'île (vidéo)

Publié le :

Mercredi 02 Août 2017 - 08:33

Mise à jour :

Mercredi 02 Août 2017 - 08:49
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Comme Fianso avant lui, le rappeur Ninho a bloqué dimanche une autoroute à Fort-de-France de Martinique pour les besoins du tournage d'un clip. Une enquête a été ouverte

Nouveau blocage d'autoroute pour les besoins d'un clip de rap. Cette fois, c'est en Martinique qu'un rappeur, Ninho, originaire de l'Essonne, a choisi de bloquer une route à grande vitesse pour réaliser un clip vidéo. Il a publié une vidéo sur Instagram dans laquelle on peut voir plusieurs dizaines de jeunes hommes à moto en travers de l'autoroute A1 qui traverse l'île des Antilles françaises.

Pendant qu'un photographe immortalise la scène, on peut voir une longue file de voitures se forme derrière les jeunes hommes en moto qui encadre Ninho, assis sur une chaise en plain milieu de la chaussée. Soi message sur les réseaux sociaux est accompagné d'une légende à l'intention de Fianso, un autre rappeur connu pour des faits similaire. "Partout on va (sic) on bloque c'est ça qu'on a dit? #PleinPouvoir", l'interpelle d'ailleurs l'intéressé sur Instagram.

 

@fiansolevrai partout on va on bloque c'est ça qu'on a dit ? #PleinPouvoir

Une publication partagée par Ninho Sdt (@ninhosdt) le

 

La scène, qui a eu lieu dimanche 30 dans l'après-midi, c'est déroulé à proximité de l'aéroport Aimé-Césaire de Fort-de-France. L'artiste est ses proches avaient pris la fuite à l'arrivée des forces de l'ordre qui ont ouvert une enquête. Comme l'indique le journal Le Parisien, "l'analyse de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a permis d'identifier au moins une plaque d'immatriculation".

Le rappeur Fianso s'était livré à un acte similaire pout tourner une séquence de son clip Toka en plein milieu de l'autoroute A3, bloquant au passage des milliers d'automobilistes. Il s'en était d'ailleurs amusé sur les réseaux sociaux: "Désolé pour les deux minutes de gêne, mais c'est le feu", avait-t-il écrit sur sa page Facebook. Placé en garde à vue deux semaines après le tournage de son clip, Fianso sera lui jugé en janvier 2018, il risque deux ans de prison ferme et 4.500 euros d'amende.

Le rappeur et ses proches ont pris la fuite avant l'arrivé des forces de l'ordre.

Commentaires

-