Mauvais accent anglais d'un instructeur de saut à l'élastique: une jeune femme saute sans corde et se tue

Mauvais accent anglais d'un instructeur de saut à l'élastique: une jeune femme saute sans corde et se tue

Publié le 28/06/2017 à 15:58 - Mise à jour à 16:04
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vera Mol, touriste néerlandaise de 17 ans, a perdu la vie en 2015 en Espagne à cause d'un saut à l'élastique. Elle avait mal compris les instructions de son moniteur qui parlait anglais avec un fort accent.

L'histoire pourrait prêter à sourire si elle n'était pas aussi dramatique. Vera Mol, jeune touriste hollandaise de 17 ans en vacances en Cantabrie dans le nord de l'Espagne, a perdu la vie lors d'une initiation au saut à l'élastique en août 2015. En cause: le mauvais accent anglais de l'instructeur de saut comme raconte le journal The Telegraph.

Comme l'explique le média, au moment de la préparation du saut, l'instructeur aurait dit à la victime "no jump" ("ne saute pas", anglais) que cette dernière aurait compris comme "now jump" (soit "saute maintenant"). Ainsi Vera Mol se serait élancée du pont où se déroulait l'activité sans être reliée à une corde.

L'instructeur comparaît désormais devant un tribunal pour meurtre par négligence. Pour sa défense, celui-ci a indiqué, lors de sa comparution au tribunal, que l'adolescente avait sauté avant d'en avoir reçu l'instruction. De son côté, le juge d'instruction a estimé que, compter tenu du niveau d'anglais assez faible du prévenu, ce dernier n'aurait pas dû donner des cours à des étrangers. De même, le magistrat a estimé que "l'utilisation de l'expression peu claire +no jump+, a parfaitement pu être reçue comme l'ordre explicite de sauter". 

L'enquête a également démontré que l'élastique que portait la jeune femme autour de sa taille n'était pas sécurisé en étant attaché fermement au pont. Enfin, le tribunal a fait savoir qu'il était rigoureusement interdit d se livrer à la pratique du saut à l'l'élastique sur ce pont. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'instructeur est comparaît désormais devant un tribunal pour meurtre par négligence.

Fil d'actualités Société