Maxime Nicolle et des Gilets jaunes à Londres pour demander la libération d'Assange

Maxime Nicolle et des Gilets jaunes à Londres pour demander la libération d'Assange

Publié le 02/05/2019 à 17:30 - Mise à jour à 17:37
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Maxime Nicolle s'est rendu avec des Gilets jaunes à Londres ce jeudi 2 pour s'opposer à l'extradition de Julian Assange aux Etats-Unis. Le fondateur de Wikileaks est visée par une enquête pour association de malfaiteurs en vue de commettre un "piratage informatique".

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a refusé d'être extradé vers les Etats-Unis, qui veulent le juger pour piratage informatique, lors de sa comparution jeudi devant le tribunal londonien de Westminster. Devant la cour où l'audience a eu lieu, de nombreux soutiens du fondateur de Wikileaks s'étaient rassemblés dont des Gilets jaunes français et parmi eux un des leaders du mouvement, maxime Nicole, alias Fly Rider.  

"On est ici pour défendre la liberté d'expression et la liberté d'information. Aujourd'hui on a une personne qui a dénoncé des choses ignobles faites par des pays étrangers mais aussi par rapport à la France comme les écoutes présidentielles, comme les livraisons d'armes pour la guerre au Yémen vendues par les Français", a expliqué le Gilet jaunes à un journaliste de Sud Radio. Et d'ajouter: "Si (Julian Assagne) est extradé, il risque la prison à vie, soit il sera tué ou torturé car il sera extradé pour haute trahison".

En réalité, les Etats-Unis accusent Julian Assange (qui est de nationalité australienne) d'association de malfaiteurs en vue de commettre un "piratage informatique" pour avoir aidé l'ex-analyste du renseignement américain Chelsea Manning à obtenir un mot de passe pour accéder à des milliers de documents classés secret-défense en 2010.

Lire aussi – Assange refuse d'être extradé vers les Etats-Unis

"Theresa May ferait une bêtise si elle acceptait cette extradition, on doit d'abord protéger ce qui est pour le bien collectif", a conclu Maxime Nicolle.

Selon le Journal du Dimanche, Etienne Chouard "une figure controversée du mouvement, défenseur du RIC, avait annoncé fin avril qu'il ferait le déplacement à Londres". Ce professeur d'éco-gestion à Marseille était visiblement présent comme le montrent des vidéos diffusées par Fly Rider.

L'audience de Julian Assange ce jeudi, la première d'une probable longue série avant que la justice britannique ne tranche, intervient au lendemain de sa condamnation  à 50 semaines de prison par la cour de Southwark, à Londres, cette fois pour violation de sa liberté provisoire dans le cadre d'une enquête pour viol et agression sexuelle présumés de deux Suédoises en août 2010 - depuis classée.

Voir:

Assange condamné à près d'un an de prison pour violation de sa liberté provisoire

La bataille contre l'extradition commence pour Julian Assange

"Quel soulagement !" Les ex-voisins d'Assange soufflent

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Maxime Nicolle s'est rendu avec à Londres ce jeudi 2 pour s'opposer à l'extradition de Julian Assange aux Etats-Unis.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-