A 18 ans, il agresse une octogénaire sur la tombe de son mari: neuf mois ferme

A 18 ans, il agresse une octogénaire sur la tombe de son mari: neuf mois ferme

Publié le 01/09/2017 à 09:13 - Mise à jour à 09:19
©Wikimédia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme de 81 ans qui se rendait sur la tombe de son mari récemment décédé, à Meaux, a été agressée début août par un jeune majeur qui lui a volé son sac à main. Elle a eu le col du fémur brisé. L'agresseur a été arrêté et condamné jeudi à neuf mois de prison ferme, assortis d'un régime de semi-liberté.

Un jeune homme de 18 ans a été condamné jeudi à 18 mois de prison dont neuf ferme pour le vol avec violence du sac d'une femme de 81 ans. Les conditions dans lesquelles il a œuvré n'ont certainement pas joué en sa faveur devant le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne), où les faits se sont déroulés. L'accusé avait en effet agi alors que la victime, veuve depuis une dizaine de jours, allait se recueillir sur la tombe de son mari.

Le jeune Dylan l'a suivi sur un kilomètre, alors qu'elle se rendait le 8 août dernier depuis sa maison de retraite au cimetière, son sac et sa canne à la main, relate Le Parisien. Il s'est cependant défendu d'avoir choisi de s'en prendre à elle en raison de sa particulière vulnérabilité, affirmant qu'il aurait pu agresser "n'importe quelle autre personne". Et s'il s'est arrêté sur la vieille dame, c'est à cause d'un apriori sur la prétendue richesse des personnes âgée. Il sera déçu, la victime vivant avec 800 euros par mois.

Il a poussé l'octogénaire afin de lui dérober son sac. La veuve a chuté entre deux tombes se brisant le col du fémur. Une blessure qui lui a valu 90 jours d'ITT, mais dont elle pourrait subir les séquelles toute sa vie en raison de son grand âge.

C'est en revanche le jeune âge de Dylan qui semble avoir influé sur la décision des juges. Confondu par la vidéosurveillance, auteur de quelques petites délits lorsqu'il était mineur, il a été condamné à neuf mois de prison ferme, alors que la peine maximale pour vol avec violence ayant entraîné une ITT de plus de huit jours est de sept ans d'emprisonnement. Le tribunal lui a également accordé un régime de semi-liberté. Conduit en prison à l'issu de l'audience, il y dormira pour la durée de sa peine mais pourra sortir s'il travaille ou étudie la journée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme a dit avoir choisi sa victime ne pensant que les personnes âgées étaient riches (illustration).

Fil d'actualités Société