Menacé d'expulsion, un homme retrouvé mort après avoir tiré sur des gendarmes et un huissier

Menacé d'expulsion, un homme retrouvé mort après avoir tiré sur des gendarmes et un huissier

Publié le :

Vendredi 06 Avril 2018 - 16:56

Mise à jour :

Vendredi 06 Avril 2018 - 17:26
A Saint-Usuge (Saône-et-Loire), un homme d'une soixantaine d'années a ouvert le feu ce vendredi matin sur deux gendarmes et un huissier qui s'étaient présentés à son domicile. Retrouvé mort, il était menacé d'expulsion.
©Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Menacé d'expulsion, un homme d'une soixantaine d'années a ouvert le feu ce vendredi 5 au matin sur deux gendarmes et un huissier qui s'étaient présentés à son domicile de Saint-Usuge (Saône-et-Loire). Les faits se sont produits aux alentours de 9h.

Selon les derniers éléments rapportés, une centaine de gendarmes, dont les hommes du PSIG de Chalon-sur-Saône et l’antenne GIGN de Dijon, se sont déplacés et positionnés autour de la maison du sexagénaire. Fort heureusement, les coups de feu du tireur n'ont fait aucun blessé.

L'homme s'est finalement retranché chez lui et les forces de l'ordre ont rapidement cherché à savoir s'il se trouvait toujours à son domicile ou bien s'il s'était enfui. D'après les informations rapportées par Le Parisien, il a été retrouvé mort cette après-midi. Pour le moment, on ignore les causes de son décès.

Lire aussi - Un millier de manifestants à Nantes contre les expulsions

Selon la Fondation Abbé Pierre, les expulsions sont en hausse. En 2015, leur nombre a fait un bond pour arriver à 14.363. Pour aider les personnes dans le besoin, l'organisme leur conseille donc d'appeler le 0810 001 505, la plateforme téléphonique de la Fondation assurée par des bénévoles. Au total, 13.000 ménages ont été conseillés et orientés depuis sa création il y a plus de huit ans.

"Les appelants sont informés et conseillés, puis orientés vers des relais locaux afin de rencontrer un juriste, de présenter leurs documents, d’engager des recours ou des aides et, si possible, d’être accompagnés dans leurs démarches", est-il écrit.

L'homme, qui a ouvert le feu sur deux gendarmes et un huissier ce vendredi matin, a été retrouvé mort. (image d'illustration)


Commentaires

-