Metz: il découvre sa jambe amputée sur des paquets de cigarettes

Metz: il découvre sa jambe amputée sur des paquets de cigarettes

Publié le :

Jeudi 18 Juillet 2019 - 13:56

Mise à jour :

Jeudi 18 Juillet 2019 - 14:05
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un Albanais résidant à Metz a récemment fait une désagréable découverte: il s'est aperçu que sa jambe amputée figurait sur les paquets de cigarettes commercialisés en France et au Luxembourg. Il n'a pourtant jamais donné d'autorisation quant à l'utilisation de cette image.

Depuis 2016, la législation impose aux fabricants de cigarettes d'apposer sur leurs produits des photos choquantes pour inciter la population à arrêter de fumer. Mais un Albanais résidant à Metz a fait les frais de cette politique, a-t-il appris récemment.

Cet homme s'est en effet aperçu que sa jambe amputée figurait sur les paquets de cigarettes vendus en France et au Luxembourg accompagnée du message "fumer bouche vos artères".

Mais il l'assure, il n'a jamais donné d'autorisation pour que cette image soit diffusée de la sorte.

A voir aussi: Ramener des cigarettes de l'étranger: combien selon les pays

Comme l'a expliqué son avocat au Républicain Lorrain mercredi 17, cette amputation ne serait d'ailleurs pas due au tabagisme. Alors qu'il vivait encore en Albanie, l'homme s'est en effet retrouvé au cœur d'une fusillade dans laquelle il a perdu sa jambe droite.

C'est son fils qui a découvert les faits après un voyage au Luxembourg. Très choqué, il a immédiatement prévenu sa famille.

"Sans rien nous dire, il dépose une grosse boîte de tabac à rouler sur la table. On est restés interdits un moment… On n’y croyait pas", s'est souvenue sa sœur qui a elle aussi reconnu les cicatrices "caractéristiques" de son père.

"Chaque cicatrice est spécifique, unique. Cet homme a également des traces de brûlures sur l’autre jambe, c’est très net. Un expert n’aura aucune difficulté à identifier l’image", a de son côté indiqué l'avocat du plaignant.

L'image aurait été prise l'année passée par un spécialiste de l’hôpital militaire Legouest à Metz. Le médecin devait examiner le sexagénaire dans le but de l'équiper d'un appareillage qui l'aurait enfin libéré de ses béquilles.

Pour l'heure, la famille tente de savoir qui a pu fournir cette photo à la Commission européenne. Une tâche difficile puisqu'il semblerait que l'image ne soit pas enregistrée au nom du plaignant comme elle le devrait.

A lire aussi:

Marseille: un chauffeur de bus demande à un passager d'éteindre sa cigarette et est agressé

Atteint d'un cancer, il attaque l'employeur qui lui donnait 1.200 cigarettes par mois

Un homme a découvert que sa jambe amputée apparaissait sur les paquets de cigarettes sans son accord.


Commentaires

-