Metz: ivre, il tente de s'emparer de l'arme d'un militaire de Sentinelle et prend la fuite

Metz: ivre, il tente de s'emparer de l'arme d'un militaire de Sentinelle et prend la fuite

Publié le :

Dimanche 09 Juillet 2017 - 14:29

Mise à jour :

Dimanche 09 Juillet 2017 - 14:31
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête a été ouverte à Metz après qu'un homme a touché l'arme d'un militaire de l'opération sentinelle avant de s'enfuir dans la foule samedi. Le suspect semblait en état d'ébriété.

Le suspect était visiblement en état d'ébriété. Un jeune homme a tenté d'arracher, samedi 8 au soir, l'arme d'un militaire, déployé dans le cadre de l'opération Sentinelle, à Metz, en Lorraine, lors d'un rendez-vous culturel estival près de la cathédrale, a rapporté Le Républicain lorrain. Il a réussi à prendre la fuite dans la foule sans pouvoir être rattrapé.

Il était près de 22h45 au moment des faits, l'homme s'est approché du soldat en faction avant de tenter de se saisir de l'arme de ce dernier. Le militaire a réussi à le repousser sans qu'aucun coup de feu n'ait été tiré. L'incident n'a fait, heureusement, aucun blessé. Selon les témoignages des passants, l'homme semblait ivre.

"Les caméras de ville le montrent en train de fuir", a indiqué le Républicain lorrain. Et d'ajouter: "Les forces de police recherchent activement cet homme tatoué aux avant-bras, mince vêtu de sombre. Il était vraisemblablement accompagné d’une jeune femme. Elle aussi est en cours d’identification".

Lors d'un point presse, Christian Mercuri, procureur de la République, a indiqué que le suspect aurait touché l'arme du militaire, "peut-être pour s'en emparer, sans qu'aucune parole n'ait été échangée, ni aucune revendication formulée". Et d'ajouter: "Une enquête a été ouverte pour identifier l'individu, et la piste privilégiée est celle d'un incident. (…) Il n'est pas exclu qu'il s'agisse de quelqu'un en état d'ébriété".

Quoiqu'il en soit, le jeune homme, visiblement âgé d'une vingtaine d'années, est activement recherché par les forces de l'ordre lorraines. Dans le cadre de l’opération Sentinelle lancée en janvier 2015, 10.000 soldats (dont 3.000 en réserve) sont engagés sur l'ensemble du territoire national.

L'incident n'a fait, heureusement, aucun blessé.


Commentaires

-