Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann libéré ce mardi?

Meurtre d'Alexia Daval: son mari Jonathann libéré ce mardi?

Publié le :

Mardi 30 Octobre 2018 - 07:43

Mise à jour :

Mardi 30 Octobre 2018 - 07:44
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les avocats de Jonathann Daval, suspecté d'avoir tué sa femme Alexia il y a un an, font ce mardi appel du refus de sa libération. Ils considèrent notamment que l'homme n'ayant pas reconnu le crime mais simplement le fait d'avoir déplacé le corps, une si longue détention provisoire ne se justifie pas.

Les avocats de Jonathann Daval vont une nouvelle fois réclamer ce mardi 30 sa libération. En détention provisoire depuis janvier dernier, l'homme soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia il y a un an presque jour pour jour avait déjà demandé une première fois sa libération, laquelle avait été refusée par le juge des libertés et des peines mi-octobre.

C'est donc l'appel de ce refus qui doit être examiné ce mardi par la cour d'appel de Besançon. La famille de la victime devrait être présente lors de cette audience.

Les avocats du suspect basent notamment leur argumentaire sur le fait que Jonathann Daval, après avoir dans un premier temps reconnu le meurtre suite à une dispute, évoque désormais un complot familial dans lequel son seul rôle aurait été de transporter le corps jusqu'au bois où il a été découvert, en partie calciné. L'informaticien de 34 ans a accusé son beau-frère Grégory Gay d'être le vrai meurtrier.

Voir: Affaire Daval - une confrontation entre Jonathann et son beau-frère aura lieu

Jonathann Daval n'a donc avoué que le "recel de cadavre", qui est un délit et non un crime: "Un délit ne nécessite pas une détention aussi longue, c’est pourquoi nous demandons logiquement sa remise en liberté", a déclaré au Parisien l'un de ses avocats.

Un argumentaire qui risque de se heurter au fait que la dernière version de Jonathann Daval n'a pas convaincu les enquêteurs. Par ailleurs, le juge des libertés et des peines avait rejeté sa demande au motif de la conservation des preuves qu'il pourrait altérer, de son maintien à disposition de la justice, mais aussi -eu égard aux passions qu'a déchaînées cette affaire- de la prévention d'un trouble à l'ordre public et de la sécurité du mis en examen.

Jonathann Daval avait signalé la disparition de sa femme Alexia le 28 octobre 2017, se disant inquiet de ne pas la voir revenir d'un prétendu footing. Le corps de celle-ci avait été découvert, en partie brûlé, dans un bois, près de Gray-la-Ville (Haute-Saône), où vivait le couple.

Pendant trois mois, il s'était présenté en veuf éploré avant que des éléments matériels ne conduisent les enquêteurs à en faire le principal suspect. Placé en garde à vue le 30 janvier, il était passé aux aveux avant de changer de version et d'accuser début juillet son beau-frère, Grégory Gay, du meurtre, évoquant "un pacte secret" passé par la famille pour dissimuler les faits.

Lire aussi:

Jonathann Daval confondu par un bouchon en plastique et une bombe aérosol?

Alexia Daval: ses parents témoignent de provocations des proches de Jonathann

Les avocats de Jonathann Daval doivent demander ce mardi sa remise en liberté, en présence de la famille d'Alexia.


Commentaires

-