Meurtre d'Angélique: le tueur présumé David Ramault s'explique dans une lettre

"L'enfer des mensonges"

Meurtre d'Angélique: le tueur présumé David Ramault s'explique dans une lettre

Publié le :

Lundi 28 Mai 2018 - 18:14

Mise à jour :

Lundi 28 Mai 2018 - 18:15
David Ramault, tueur présumé de la petite Angélique Six (morte le 25 avril dernier à l'âge de 13 ans), a tenté d'expliquer son terrible geste dans une longue lettre adressée à son avocat. Il a notamment écrit qu'il avait voulu tout dire à sa femme dès le lendemain, avant de voir ses fils et de renoncer, s'enfonçant dans "l'enfer des mensonges".
©DR
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

David Ramault, tueur et violeur présumé de la petite Angélique Six, 13 ans, retrouvée morte étranglée dans un bois près de Wambrechies, dans le Nord, en avril dernier, a écrit une lettre adressée à son avocat pour tenter d'expliquer son terrible geste. Lettre qu'a pu consulter le JDD.

Mise à jour: Affaire Angélique - la lettre de David Ramault met en colère les parents 

L'homme, âgé de 45 ans, marié et père de deux garçons, mis en examen et placé en détention provisoire depuis le 30 avril, évoque dans ce courrier long de plusieurs pages ses problèmes de couple, et notamment le fait qu'il n'avait plus de relation sexuelle avec son épouse.

En revenant sur les faits, il explique avoir tué Angélique car, après l'avoir violée, elle se débattait et elle criait. Il s'est alors dit: "Je ne peux pas cacher ça", confiant aussi se trouver "dégueulasse". Et il a étranglé la jeune fille avec son propre pantalon.

Lire aussi: viol et meurtre d'Angélique - "bouleversé", David Ramault risque de se suicider

Déjà macabre, le récit devient encore plus noir quand il raconte comment il a essayé de se débarrasser du corps, en tentant de l'enterrer dans les bois. Mais, au présent de narration, il décrit: "Le sol est trop dur" et "je n'ai pas la bonne pelle".

Après quoi il prend la décision de cacher le corps dans un fourré, en le manipulant "délicatement", "comme (s'il) pouvai(t) encore lui faire du mal".

Toujours dans cette lettre, il confie à son avocat avoir voulu tout dire à sa femme dès le lendemain, mais il a renoncé en voyant ses enfants, et s'est alors enfoncé dans "l'enfer des mensonges".

Mensonges auxquels il était habitué avec sa femme, puisqu'il lui cachait déjà des détails intimes de sa vie privée: "Je ne vais quand même pas lui dire que j'aime boire, me droguer, me branler sur des sites de cul", écrit-il ainsi.

Concernant ses penchants sexuels, il nie en bloc avoir consulté des sites pédopornographiques et assure avoir toujours eu un comportement exemplaire dans son travail en tant que chauffeur de bus.

En disant cela, il réfute les récentes accusations selon lesquelles il se serait exhibé dans un bus de la métropole lilloise, quelques jours avant le meurtre d'Angélique.

David Ramault, meurtrier présumé de la petite Angélique Six, a expliqué son geste dans une longue lettre adressée à son avocat.

Commentaires

-