Meurtre d'Angélique: la jeune fille a été étranglée avec son propre pantalon

Wambrechies

Meurtre d'Angélique: la jeune fille a été étranglée avec son propre pantalon

Publié le :

Lundi 30 Avril 2018 - 17:25

Mise à jour :

Lundi 30 Avril 2018 - 17:39
David R., 45 ans, a avoué avoir tué Angélique, une adolescente de 13 ans, à Wambrechies dans le Nord. Il aurait étranglé l'adolescente avec son propre pantalon selon le procureur de la République.
©Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Il a eu envie d’elle", c'est par ces mots glaçants que le procureur de la République de Lille a décrit la "pulsion" qui aurait poussé David R. à s'en prendre à la jeune Angélique Six mercredi 25 à Wambrechies. Père de deux enfants, chauffeur de bus, le suspect a été placé en garde à vue samedi 28 au soir. Il a été présenté à un juge d'instruction ce lundi 30 dans l'après-midi.

Angélique avait disparu du domicile familiale en laissant "un mot disant rejoindre des copines pour ensuite rentrer, mais n'est jamais rentrée" chez elle. Le père d’Angélique avait rapporté à France Bleu Nord avoir recueilli le témoignage d’un enfant d’une dizaine d’années qui l’aurait aperçue rejoignant un homme dans un parc municipal du quartier de l’Aggripin, où la famille réside.

Lire aussi - Suspecté d'être le meurtrier d'Angélique, un ancien voisin toujours en garde à vue

En garde à vue, David R. a reconnu avoir séquestré la jeune Angélique et l'avoir tuée alors qu'elle refusait ses avances à caractère sexuel. Détail particulièrement sordide, le procureur Thierry Pocquet du Haut-Jussé a précisé que la jeune fille avait été étranglée avec son propre pantalon que le suspect lui avait précédemment ôté.

L'homme s'est alors débarrassé de ses vêtements, de ceux de l'adolescente, de son téléphone portable et placé le corps dans une valise qu'il a mise dans son coffre de voiture. Il a ensuite caché le corps d'Angélique dans un fourré situé dans le bois de Quesnoy-sur-Deûle, à quelques kilomètres de Wambrechies.

Voir - Angélique (13 ans) retrouvée morte, un homme reconnaît l'avoir étranglée

David R. serait rentré chez lui, et aurait écrit une lettre à sa femme et à ses enfants. Ses missives ont été retrouvées rangées à son domicile de Wambrechies.

Le cadavre, qui a été découvert dans la nuit de samedi à dimanche, présente des traces de strangulation qui confirme la version des faits du suspect. Angélique Six est décédée des suites d'une "asphyxie traumatique" a expliqué le magistrat.

Condamné en 1996 pour "viol avec arme", "attentats à la pudeur aggravés" et "vol avec violence", David R. était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS).

Angélique Six a été étranglée avec son propre pantalon.

Commentaires

-