Meurtre de Maëlys: pour la maman, Nordahl Lelandais avait prémédité son acte

Conviction

Meurtre de Maëlys: pour la maman, Nordahl Lelandais avait prémédité son acte

Publié le :

Lundi 27 Août 2018 - 20:28

Mise à jour :

Lundi 27 Août 2018 - 20:42
Un an après l'enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys, sa mère a accepté de livrer son sentiment sur le silence dans lequel se mure le seul suspect, Nordahl Lelandais. Selon elle, l'ancien militaire avait prémédité son acte.
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Plus de 250 personnes tenant des ballons blancs et vêtus de T-shirts à l’effigie de Maëlys ont marché au Pont-de-Beauvoisin (Isère) pour commémorer la disparition de la fillette, intervenue il y a un an jour pour jour. Les parents de la petite fille tuée par Nordahl Lelandais se sont exprimés pour dénoncer le silence du suspect. 

Sa mère, Jennifer Cleyet-Marrel, a expliqué sur BFMTV qu'elle ne croyait pas la version du principal suspect qiui maintient avoir tué la fillette par "accident". "On ne donne pas des coups au visage d'une enfant par accident (...). Il donne des versions qui sont les siennes mais qui ne collent pas toujours avec le déroulement des faits", a-t-elle fait savoir.

Lire aussi: Marche blanche pour Maëlys, un an après sa mort: toujours la quête de la vérité

Une opinion qu'elle a également défendue sur RTL, estimant que l'ancien maitre-chien avait "préparé cette action". Et de s'expliquer: "Auparavant, il avait déjà assassiné Arthur Noyer et une semaine avant, il a eu une agression sexuelle sur sa petite cousine de 6 ans. Pour moi, il est venu au mariage en voulant faire du mal". "On connaît notre fille, on sait qu'elle ne serait jamais montée dans la voiture d'elle-même. Pour moi, il l'a forcée, il lui a fait peur ou il l'a menacée », estime encore la mère de la petite victime", a souligné la de famille.

Samedi 25, le parquet de Grenoble a prolongé la détention provisoire de Nordahl Lelandais, mis en examen pour trois affaires, dont celle de la mort de la petite Maëlys. L'ancien maître chien de 35 ans a été extrait mercredi de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), qu'il avait réintégrée le 10 juillet après cinq mois de cellule médicalisée, pour être présenté à un juge des libertés et de la détention.

Le magistrat a alors signifié le renouvellement de son mandat de dépôt - ne pouvant excéder un an dans une affaire criminelle - pour une durée de six mois supplémentaires, a précisé le parquet de Grenoble.

Maëlys repose depuis le mois de juin dans le cimetière de La Tour-du-Pin, à quelques kilomètres de Pont-de-Beauvoisin. Sur sa tombe, des fleurs et des peluches. Chaque jour, des anonymes bouleversés par ce drame hors normes continuent à poster des messages pour Maëlys sur les réseaux sociaux

Voir:

Mort de Maëlys: le témoignage de sa sœur, "toutes seule" depuis un an

Un an après Maëlys, la piste Nordahl Lelandais étudiée dans une centaine de cas

Maëlys: Pourquoi Nordahl Lelandais ne risque pas la perpétuité "réelle"

La mère de Maëlys estime que Nordahl Lelandais avait prémédité son acte.

Commentaires

-