Meuzac: un impressionnant incendie d'une usine d'huile pour moteur fait un mort (vidéo)

Meuzac: un impressionnant incendie d'une usine d'huile pour moteur fait un mort (vidéo)

Publié le :

Jeudi 26 Octobre 2017 - 17:34

Mise à jour :

Jeudi 26 Octobre 2017 - 17:37
Un important incendie s'est déclaré ce jeudi à Meuzac dans une usine Minerva Oil, fabricant de lubrifiants et d'huile pour moteur. Un plombier qui effectuait une soudure sur une cuve, et qui aurait accidentellement provoqué le sinistre (suivi de plusieurs explosions), est décédé. Le maire de la commune a assuré qu'il n'y avait "aucun risque chimique" au-delà du périmètre de sécurité.
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un impressionnant nuage de fumée s'élevait haut dans le ciel limousin ce jeudi 26 après-midi et était visible plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, suite à l'incendie de grande ampleur qui s'est déclenché à Meuzac (Haute-Vienne) dans l'usine Minerva Oil, fabricant de lubrifiants et d'huile pour moteur.

Selon France Bleu Limousin, le sinistre est consécutif à l'intervention d'un plombier sur l'une des cuves de l'usine. Le plombier, porté disparu dans un premier temps et qui est finalement décédé (selon France 3 Nouvelle-Aquitaine), aurait accidentellement provoqué une explosion qui a embrasé la cuve. Le feu s'est ensuite propagé à d'autres cuves qui ont explosé à leur tour. Une cinquantaine d'employés ont dû être évacués en urgence.

De nombreux pompiers, une centaine, ont été déployés sur les lieux pour tenter de circonscrire le sinistre. Des renforts de soldats du feu ont été dépêchés depuis la Corrèze voisine pour prêter main forte.

Un périmètre de sécurité a été mis en place et les routes d'accès à la commune de Meuzac ont été fermées à la circulation. Les autorités ont conseillé de ne pas approcher le secteur, pour ne pas prendre de risque et surtout ne pas gêner l'intervention des secours et des pompiers.

L'inquiétude est rapidement montée parmi les habitants de Meuzac et les environs. Mais le maire de la commune, Christian Redon-Sarrazy, a rassuré ses administrés en en assurant qu'il n'y avait "aucun risque chimique". Des propos confirmés par la préfecture de Haute-Vienne, qui a expliqué via un communiqué qu'il n'y avait pas de danger "au-delà du périmètre évacué"

Un périmètre de sécurité a été mis en place et les routes d'accès à la commune de Meuzac ont été fermées à la circulation.


Commentaires

-