Michel Debien: 14.000 kilomètres pour une loi sur la protection des cyclistes

Top départ

Michel Debien: 14.000 kilomètres pour une loi sur la protection des cyclistes

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 15:21

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 15:41
Michel Debien, gravement blessé après avoir été percuté à vélo il y a plusieurs années, a entamé mercredi un tour d'Europe de plus 14.000 kilomètre à réaliser en 100 jours. Son objectif: obtenir du Parlement une loi obligeant les conducteurs à changer de voie pour doubler les cyclistes.
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un parcours de plus de 14.000 kilomètres à travers 38 pays à terminer en 100 jours à vélo. C'est le défi qu'a entamé Michel Debien dimanche 26 à Paris. "On va essayer de terminer sans mourir, sans se faire écraser, ça ne vas pas être facile". Car son objectif est de sensibiliser l'opinion aux risques que courent les cyclistes lorsqu'ils sont doublés sur les routes et d'arriver à ce que le Parlement vote une loi pour obliger les conducteurs à changer de voie lors de ces dépassements. Parti mercredi 21 de Bassanne (Gironde), il est arrivé dimanche 26 à Paris après quatre étapes. Il lui en reste 95. 

Une volonté qui se base sur une expérience douloureuse vécue il y a quelques années. Renversé par une voiture, Michel Debien a passé 15 jours dans le coma et été victime de multiples fractures. "J'ai mis beaucoup de temps à m'en remettre et j'ai tout perdu: plus d'entreprise, plus d'activité, plus d'argent, la séparation, le RSA. C'était la descente aux enfers. Nous pouvons tous passer d'une situation plutôt enviable à une situation détestable", a-t-il expliqué à FranceSoir, partenaire de l'opération avec l'association Terres de France.

Depuis, ce fabriquant de roues a réussi à reprendre le dessus mais compte bien faire en sorte que de son accident ressorte quelque chose de positif. Symboliquement, Michel Debien est donc passé devant le Palais Bourbon avant son départ car "c'est là que ça se passe. L'Assemblée nationale, 577 députés qui vont voter une loi pour qu'on double les cyclistes sur une autre voie, comme un tracteur. Sauver une vie, ça vaut le coup". Et pour lui, la prise de conscience par les automobilistes se fera dès lors "que l'on s'attaquera à leurs points et à leur portefeuille".

Il souhaite également présenter, à travers ce périple, un équipement de sécurité pour les cyclistes qu'il a lui-même développé. "J'ai imaginé un petit radar latéral qui émet un bip dès que la distance est inférieure au mètre cinquante de sécurité. Ensuite c'est simple, il suffit de visualiser le film de la GoPro, installée sur le guidon, et de porter plainte à la gendarmerie. Et comme le stipule l'article R414-4 du code de la route, le contrevenant risque trois points en moins sur le permis".

 

Michel Debien espère que son tour d'Europe sensibilisera les députés à la question de la sécurité des cyclistes.

Commentaires

-