Mohed Altrad favorisé par Bernard Laporte? La Fédération française de rugby perquisitionnée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mohed Altrad favorisé par Bernard Laporte? La Fédération française de rugby perquisitionnée

Publié le 23/01/2018 à 12:50 - Mise à jour à 12:58
© Glyn KIRK / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des perquisitions au siège de la FFR ainsi qu'au domicile de son président Bernard Laporte étaient menées ce mardi matin dans le cadre de l'affaire Altrad-Laporte, suite à l'ouverture par le Parquet national financier d'une enquête préliminaire, pour des soupçons de favoritisme et de conflit d'intérêts.

Des perquisitions étaient menées ce mardi 23 en fin de matinée au siège de la Fédération française de Rugby, à Marcoussis, là où le XV de France vient d'entamer son stage de préparation au tournoi des VI nations.

Selon L'Equipe, qui a révélé l'information, au moins trois voitures et des dizaines de policiers étaient présents pour procéder à ces perquisitions, ordonnées par le Parquet national financier, qui a récemment ouvert une enquête préliminaire suite aux soupçons de favoritisme envers Mohed Altrad (président du club de Montpellier), qui pèsent sur Bernard Laporte, président de la FFR.

Lire aussi: Mondial-2023 - la candidature française "a marqué les esprits" selon Laporte

D'ailleurs, selon Le Parisien, le domicile de Bernard Laporte était également visé par cette opération policière, dont le but était de trouver des preuves d'un possible conflit d'intérêts dans cette affaire Laporte-Altrad.

Depuis cet été, le président de la FFR est en effet dans la tourmente car il est accusé d'avoir intercédé auprès de la Commission d'appel de la fédération en la faveur de Mohed Altrad, dont le club (le MHR) devait payer une amende de 70.000 euros et jouer à huis clos le premier match de la saison. Sanction infligée le 29 juin dernier à cause de banderoles vindicatives déployées dans son stade l'année dernière à l'encontre de la Ligue mais aussi du président du Racing 92, Jacky Lorenzetti.

La commission avait fait sauter le huis clos dès le 30 juin, et baisser l'amende à 20.000 euros.

Autre volet de l'affaire Laporte-Altrad, et non des moindres, puisque c'est là que le possible conflit d'intérêts est véritablement pointé du doigt: un contrat de sponsoring signé par Bernard Laporte entre la FFR et la société Altrad Investment Authaurity (de Mohed Altrad donc) pour 150.000 euros la prestation.

Quatre interventions avaient été programmées mais le contrat a été cassé quand L'Equipe et le JDD ont révélé l'affaire à la mi-août.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le siège de la FFR et le domicile de son président Bernard Laporte faisaient l'objet de perquisitions ce mardi matin.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-