Montpellier: il pense que sa femme le trompe, il la défigure au couteau à pain

Ignoble

Montpellier: il pense que sa femme le trompe, il la défigure au couteau à pain

Publié le :

Mercredi 01 Novembre 2017 - 11:53

Mise à jour :

Mercredi 01 Novembre 2017 - 12:05
Un homme de 32 ans, un Marocain en situation irrégulière, s'est rendu à la police vendredi après avoir commis la veille sur sa compagne une agression abjecte. Suspectant que cette dernière la trompait, il l'a méticuleusement défiguré avec un couteau à pain avant de la laisser à terre dans une mare de sang.
©Joe Hall/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il pensait que sa femme le trompait avec un autre homme. Il a donc décidé de lui faire payer cher cette adultère présumé, en la torturant et en la défigurant avec la lame d'un couteau. C'est la presse locale qui rapporte les faits: un homme de 32 ans, immigré marocain en situation irrégulière, s'est rendu à la police après l'agression de sa compagne sur fond de dispute conjugale.

Tout commence le mercredi 25 à Montpellier, dans le quartier de la Chamberte. L'homme se dispute avec sa compagne de 38 ans sur fond de jalousie. Excédée, cette dernière annonce qu'elle le quitte. L'homme quitte donc l'appartement. Il y revient le lendemain, pensant que la jeune femme s'est calmée: elle n'est plus dans l'appartement.

Fou de rage, il se rend alors chez une amie où il pense trouver la malheureuse victime, ce qui est le cas. Les choses vont alors déraper dans l'horreur. Ramenée de force dans l'appartement conjugal, la trentenaire va alors subir de terribles blessures. Son compagnon se saisit en effet d'un couteau à pain et commence à larder le visage de la victime, dans un accès de rage sanguinaire. Sept coups de couteau en pleine face vont défigurer la malheureuse, l'une des blessures tracera d'ailleurs d'une seule entaille une ligne de l'oreille au menton.

Le bourreau laisse sa victime dans une mare de sang et décide de s'enfuir, sans doute pour retourner au pays. Il ira jusqu'en Espagne, avant de se décider à faire demi-tour et se rendre aux autorités françaises vendredi 27. Devant les autorités, il va reconnaître l'ensemble des faits mais sans montrer le moindre remord. Il va déclarer que son geste n'est rien d'autre que "ce que tout homme devrait faire s'il était trompé". L'homme devra s'expliquer prochainement devant la justice. Pas sûr que cette ligne de défense ne trouve un écho très favorable auprès des juges.

L'homme a méticuleusement défiguré sa victime qu'il pensait volage.

Commentaires

-