Montpellier: fusillade près du stade de la Mosson, quatre blessés dont deux graves

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 juin 2018 - 17:28
Image
Une prise d'otage était en cours vendredi matin dans un supermarché de l'Aude
Crédits
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Un homme a été la cible de plusieurs coups de feu ce lundi, en tout début d'après-midi, à Montpellier, dans le quartier de la Mosson.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Une fusillade a éclaté ce lundi vers 13h30 dans le quartier de la Mosson, non loin du stade de football de Montpellier. Un homme d'une vingtaine d'années a été pris pour cible et se trouve entre la vie et la mort. Un autre est dans un état grave. Deux autres individus ont été blessés.

Un jeune homme d'une vingtaine d'années se trouve entre la vie et la mort, après avoir été la cible de plusieurs coups de feu, ce lundi 25, en tout début d'après-midi, dans le quartier de la Mosson, à Montpellier (Hérault). 

La fusillade a éclaté vers 13h30 près de l'arrêt de tram Mosson, et non loin du stade de football du MHSC (club de football de Ligue 1).

Les premiers coups de feu ont été tirés depuis une voiture, alors que ce premier individu se trouvait semble-t-il avec son frère dans ce quartier de la ville surnommé La Paillade, près de commerces de proximité.

Le quartier a été entièrement bouclé. La police s'est rendue rapidement sur place. Il y aurait trois autres blessés selon BFM.

Le premier individu gravement blessé, qui pourrait donc avoir été la cible d'un règlement de comptes selon les premiers éléments rapportés, a été atteint à l'abdomen et hospitalisé en urgence au CHU de Montpellier. Il était toujours dans un état critique dans la soirée.

Un autre individu se trouvait dans un état grave, après avoir été également touché par balles au niveau de l'abdomen. Un troisième a reçu un coup de couteau dans le thorax et a été admis en soins intensifs. Le dernier homme a reçu une balle dans le pied.

Ce drame, qui ressemble à un règlement de comptes, impliquerait les fratries de deux familles différentes. Les quatre individus étaient connus défavorablement des services de police pour trafic de stupéfiants.

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.