Morbihan: ivre et sans phare, il roule en s'éclairant au smartphone

Morbihan: ivre et sans phare, il roule en s'éclairant au smartphone

Publié le :

Mardi 28 Mars 2017 - 15:48

Mise à jour :

Mardi 28 Mars 2017 - 16:12
©Norbert Nagel/Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été contrôlé avec deux grammes d'alcool dans le sang lundi soir par la police de Vannes, dans le Morbihan. Sa conduite dangereuse avait été signalée aux policiers qui ont constaté que l'homme tentait d'éclairer la route avec son smartphone, faute de phares en état de marche.

A défaut de l'exonérer de ses responsabilités, l'alcool peut au moins en partie expliquer le comportement du conducteur qui a été interpellé alors qu'il roulait dangereusement près de Vannes (Morbihan), avec son seul téléphone portable comme seule source d'éclairage.

Les faits rapportés par Le Télégramme se sont déroulés lundi 27 au soir. Les forces de l'ordre ont été prévenues par un automobiliste qui a constaté qu'une voiture roulait en zigzags, (presque) tous feux éteints sur la Route nationale 165 qui relie Nantes à Lorient.

Une patrouille de police a été dépêchée sur place pour arrêter le chauffard. Dans un premier temps, il n'aurait pas répondu aux injonctions des fonctionnaires, mais se serait finalement rangé à hauteur de Ploeren.

Les policiers ont constaté que l'homme n'avait pas allumé ses phares pour la simple et bonne raison qu'ils étaient hors d'usage. D'ailleurs le véhicule n'avait même pas de pare-choc avant. Pour pallier à ce manque d'éclairage, l'individu -un trentenaire domicilié à Sarzeau- n'a rien trouvé de mieux que d'utiliser son smartphone pour éclairer la route.

Il a également été contrôlé avec deux grammes d'alcool par litre de sang, soit quatre fois le maximum légale autorisé. Selon ses dires, il venait de Rennes et aurait donc parcouru plus d'une centaine de kilomètres dans cet état.

Un comportement qui a lui seul peut lui valoir une condamnation à deux ans de prison et 4.500 euros d'amende, en plus de la suspension de son permis de conduire. L'homme a été placé en cellule de dégrisement avant d'être entendu par la police.

Le conducteur a été signalé par un autre automobiliste car il roulait en zigzags.


Commentaires

-