Morbihan: ivre, il tue sa voisine d'un coup de fusil de chasse avant de retourner l'arme contre lui

Morbihan: ivre, il tue sa voisine d'un coup de fusil de chasse avant de retourner l'arme contre lui

Publié le :

Vendredi 23 Juin 2017 - 16:48

Mise à jour :

Vendredi 23 Juin 2017 - 17:11
©Witt/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un habitant de la petite commune de Brec'h dans le Morbihan a abattu jeudi sa voisine avant d'essayer de se suicider. Il avait passé une partie de la journée à s'alcooliser avant de menacer plusieurs commerçants. Dans un état critique, son pronostic vital est engagé.

C'est l'alcool qui serait visiblement à l'origine du drame après un après-midi d'altercations. Jeudi 22 en début de soirée, le corps d'une femme sans vie a été retrouvé dans une allée privée d'un petit hameau de Bretagne. La victime a été abattue d'un coup de fusil. A ses côtés, un de ses voisins est également étendu au sol et en sang mais toujours vivant, avec une carabine dans les mains. Le scénario qui se dessine est donc celui d'un homicide suivi d'une tentative de suicide.

Les faits se déroulent dans la commune de Brec'h dans le département du Morbihan. Il est un peu de moins de 19h quand les gendarmes sont appelés pour intervenir dans un hameau. Ils y découvrent alors le corps de la sexagénaire morte tuée d'un coup de fusil, tiré par son voisin, d'un âge assez proche, qui est grièvement blessé. Transporté à l'hôpital, son pronostic vital est engagé.

L'enquête menée par les gendarmes va permettre de rapidement retracer le scénario du drame, même s'il est encore incomplet. Un peu plus tôt, l'homme était en train de s'alcooliser dans un bar du bourg. Il finit par sortir ivre de l'établissement pour constater que la tenue du marché l'empêchait de récupérer facilement son véhicule. Il a alors commencé à menacer les commerçants, s'adressant notamment à un boulanger en lui vociférant qu'il allait "lui tirer une balle dans la tête". Il parvient finalement à repartir avec son véhicule, heurtant une maison de la place, et plusieurs véhicules. C'est donc dans un état d'excitation et d'alcoolémie extrême qu'il rejoint son hameau.

Les raisons pour lesquelles il a abattu sa voisine ne sont cependant pas claires, même si un conflit de voisinage existait déjà avant le drame. Une autopsie est pratiquée sur la victime ce vendredi 23 pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé sur le chemin séparant les deux maisons.

Ce sont les gendarmes qui ont découvert la scène du crime.

Commentaires

-