Mort de Maëlys: Nordahl Lelandais vers la reconnaissance du meurtre?

Mort de Maëlys: Nordahl Lelandais vers la reconnaissance du meurtre?

Publié le :

Mardi 25 Septembre 2018 - 20:55

Mise à jour :

Mardi 25 Septembre 2018 - 20:56
Nordahl Lelandais aurait reconnu lors de la reconstitution de la mort de Maëlys, lundi, avoir en réalité frappé l'enfant non pas une seule fois mais à plusieurs reprises. Une nouvelle version qui fragilise sans totalement la remettre en cause sa défense d'une mort "accidentelle".
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'était sa principale ligne de défense dans l'affaire du meurtre de la petite Maelys de Araujo, comme dans celle de l'assassinat d'Arthur Noyer. Nordahl Lelandais avait dans les deux cas évoqué une mort "accidentelle", un seul coup entraînant un décès involontaire pour la fillette, une bagarre et une chute fatale pour le chasseur-alpin.

Mais il aurait changé sa version des faits lundi 24 au soir lors de la reconstitution de l'enlèvement de la fillette, selon Le Parisien. L'homme de 35 ans aurait en effet avoué avoir frappé l'enfant non pas à une fois mais à plusieurs reprises.

Une version des faits qui apparaît plus cohérente avec les constatations de l'autopsie. Celle-ci avait révélé plusieurs fractures, notamment au niveau de la mâchoire de Maëlys. Des éléments qui ne semblaient pas coïncider avec le précédent récit de Nordahl Lelandais: une unique gifle infligée durant son trajet en voiture.

Voir: Reconstitution du meurtre de Maëlys: Nordahl Lelandais a indiqué un nouveau lieu

Un récit qui fragilise la piste de la mort infligée involontairement sans toutefois totalement la réduire en cendres. Si Nordahl Lelandais et son avocat parvenaient à convaincre la justice qu'il n'y avait pas d'intention de tuer, l'accusation de meurtre sur mineure de 15 ans, punissable de la perpétuité, serait réduite à violences sur mineure de 15 ans ayant entraîné la mort sans intention de la donner, crime punissable de 20 ans de prison.

Cette reconstitution a semblé marquer un tournant dans le rapport entre le suspect et les enquêteurs. Alors que celui-ci était longtemps resté mutique, il a accepté lundi de collaborer. Il a notamment indiqué un nouveau lieu sur son itinéraire de ce soir-là, lequel pourrait être celui du meurtre. Il s'agit d'une zone commerciale à la sortie de Pont-de-Beauvoisin.

Nordahl Lelandais aurait également maintenu ne pas avoir fait subir de violences sexuelles à l'enfant. Une question sur laquelle les examens médico-légaux n'ont pas permis de trancher définitivement et ravivée par l'enquête pour agression sexuelle sur une petite cousine dont est accusé Nordahl Lelandais. Une agression qui se serait produite seulement quelques jours avant la mort de Maëlys.

Lire aussi:

D'Arthur Noyer à Maëlys, Lelandais avance des morts accidentelles

Affaires Maëlys-Noyer: un procès unique pour Nordahl Lelandais?

Nordahl Lelandais a longtemps évoqué une mort "accidentelle" de Maëlys, consécutive à un seul coup.


Commentaires

-