Mort de Rebecca Burger: ces siphons qui tuent, blessent ou défigurent (photo)

Mort de Rebecca Burger: ces siphons qui tuent, blessent ou défigurent (photo)

Publié le :

Jeudi 22 Juin 2017 - 12:05

Mise à jour :

Jeudi 22 Juin 2017 - 12:17
La mort de la blogueuse fitness Rebecca Burger dimanche a alerté les internautes sur la dangerosité de certains siphons à chantilly. L'association 60 Millions de consommateurs a tenu à alerter la population sur les accidents et parfois les morts causés par l'explosion de ces ustensiles de cuisine disponibles dans tous les magasins.
©Capture d'écran Instagram
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La très populaire blogueuse fitness Rebecca Burger est décédée chez elle à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, après l'explosion de son siphon à crème chantilly dimanche 18. C'est son compagnon qui l'a annoncé mardi 20 aux 153.000 abonnés de la jeune femme sur Instagram. Alors qu'elle cuisinait, la jeune femme a été violement été percutée au thorax après l'explosion de son ustensile, le choc a entrainé un arrêt cardiaque fatal.

L'association 60 Millions de consommateurs a alerté les internautes sur la dangerosité des siphons, d'apparence inoffensive et vendus dans tous les magasins. Selon l'organisation "une quinzaine de marques ont (...) mis sur le marché, entre 2009 et 2013 environ, des produits défectueux" et munis d'une tête en plastique trop fragile pour résister à la pression.

Photo publiée sur les réseaux sociaux par le compagnon de Rebecca Burger, après son accident

En 2014 déjà, l'association a indiqué qu'il y avait eu des accidents graves: les explosions de deux siphons de la marque Ard'Time (la même qui a tué Rebecca Burger) avaient blessé une femme au sternum et avaient provoqué des brûlures  au visage à une autre.

"En l'espace de quatre ans, nous avons comptabilisé plus de vingt accidents avec le siphon Ard'Time et, en sept ans, une soixantaine d'accidents toutes marques confondues", a précisé 60 Millions de consommateurs. Parfois les séquelles de ses incidents se sont révélées très sérieuses: "Perte d'un œil, dents cassées, acouphènes, multiples fractures au visage ou à la poitrine".

L'association propose l'interdiction pure et simple de la vente de ses instruments au grand public et se demande si ce n'est pas "la meilleure solution". L'organisation explique dans le même temps que la marque Boulanger ne vend plus de siphons ni les cartouches de gaz indispensables à leur fonctionnement depuis 2016 en raison des risques existant quant à l'utilisation de ces appareils.

C'est un siphon comme celui-ci de la marque Ard'Time qui a provoqué la mort de Rebecca Burger.


Commentaires

-