Mort de Thomas Rauschkolb: une photo réveille la piste Nordahl Lelandais

Mort de Thomas Rauschkolb: une photo réveille la piste Nordahl Lelandais

Publié le :

Jeudi 23 Mai 2019 - 19:05

Mise à jour :

Jeudi 23 Mai 2019 - 19:05
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les gendarmes de la cellule Ariane, qui travaillent sur 40 dossiers non-élucidés pouvant être reliés à Nordahl Lelandais, ont récemment reçu une photo prise en boîte de nuit où l'on aperçoit l'ex-militaire de 36 ans. Il s'agit du même établissement, situé à Grésy-sur-Aix (Savoie), où a été vu vivant Thomas Rauschkolb pour la dernière fois en 2015.

L'affaire Thomas Rauschkolb fait partie des 40 dossiers de disparitions ou morts non-élucidées étudiés par la cellule Ariane, chargée d'établir ou non un lien avec Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour les meurtres de Maëlys de Araujo et Arthur Noyer.

Un nouvel élément a récemment relancé la piste Lelandais dans l'enquête sur la mort de ce jeune homme de 18 ans, décédé le 28 décembre 2015, après avoir passé la soirée en boîte de nuit la veille, au Studio 54 de Grésy-sur-Aix (Savoie), pas très loin de Domessin (commune où vivait justement l'ex-militaire de 36 ans, chez ses parents).

Son corps avait été retrouvé dans la rivière Sierroz, et les autorités avaient conclu à un accident d'ivresse.

Selon l'information révélée par Le Parisien, Francis Rauschkolb, le père de la victime, a reçu une photo prise dans le même établissement, trois ans plus tôt, en août 2012.

Sur cette photo, on aperçoit un homme ressemblant fortement à Nordahl Lelandais (ossature, musculature, traits du visage, et même gourmette que sur d'autres clichés connus du meurtrier de la petite Maëlys) en compagnie d'une autre personne, qui n'est pas Thomas Rauschkolb.

Lire aussi: Nordahl Lelandais - 40 disparitions suspectes dont 15 "prioritaires"

Toujours selon Le Parisien, les enquêteurs de la cellule Ariane ont bien le fichier en leur possession, et sont persuadés qu'il s'agit effectivement de Nordahl Lelandais.

Mais en l'état, cela ne prouve pas grand-chose: seulement qu'il a, à un moment donné, fréquenté le même établissement que la victime.

Malgré tout, cette photo a redonné de l'espoir aux proches de Thomas Rauschkolb, qui espèrent enfin avoir des réponses sur les causes exactes de sa mort.

Son père, Francis Rauschkolb, n'a jamais cru à l'accident d'ivresse. Le soir de sa disparition, le jeune Thomas n'a pas pris le chemin habituel pour rentrer chez lui, comme le prouve la chaussure et la ceinture qu'il a perdues en escalant un grillage. "Il voulait échapper à quelqu’un et fuyait. (…) Il a dû vouloir se défendre avec. C’est ma conviction depuis longtemps", a assuré son père.

Me Bernard Boulloud, qui représente la famille Rauschkolb, envisage de demander l'exhumation du corps dans les prochaines semaines.

Voir aussi:

Nordahl Lelandais: le dossier des vidéos porno de ses ex diffusées sur Internet classé sans suite

Affaire Maëlys: comment Nordahl Lelandais s'est invité au mariage (vidéo)

Nordahl Lelandais: serial killer ou pervers sexuel? Les révélations de l'expertise psychiatrique

Une photo situe Nordahl Lelandais au Studio 54 de Grésy-sur-Aix (Savoie), où Thomas Rauschkolb a été vu vivant pour la dernière fois en décembre 2015.


Commentaires

-