Mort d'un bébé oublié dans une voiture: les parents mis en cause pour homicide involontaire

Mort d'un bébé oublié dans une voiture: les parents mis en cause pour homicide involontaire

Publié le :

Mercredi 10 Juillet 2019 - 18:04

Mise à jour :

Mercredi 10 Juillet 2019 - 18:08
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant d'un an est décédé mardi dans le Loiret, deux jours après avoir passé plusieurs heures dans une voiture en pleine chaleur. Les parents font l'objet d'une enquête pour homicide involontaire.

Hospitalisé en urgence dans un état grave dimanche après avoir passé deux heures dans une voiture par forte chaleur, l'enfant d'un an est décédé mardi au centre hospitalier d'Orléans-la-Source. Une autopsie devrait être pratiquée dans le cadre de l'enquête ouverte.

Les parents avaient été placés en garde à vue dans la foulée de l'intervention des secours. Celle-ci avait cependant été levée afin qu'ils puissent se rendre au chevet de leur enfant. "Compte tenu du décès de l'enfant, l'enquête ouverte par le procureur de la République d'Orléans pour blessures involontaires a été requalifiée en homicide involontaire", précise La République du Centre.

Voir: Un bébé oublié dans une voiture entre la vie et la mort

Selon les premiers éléments révélés, les parents étaient en train de fêter l'anniversaire de l'enfant en question lorsque les grands-parents sont arrivés et les ont alertés que celui-ci se trouvait dans la voiture. Ils l'auraient tout simplement oublié en rentrant d'une course. Il a été hospitalisé dans un état de déshydratation avancé.

L'homicide involontaire est punissable de trois ans de prison, cinq lorsqu'il résulte d'une "violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement". Le délaissement de mineur, défini comme "le fait, par un ascendant ou toute autre personne exerçant à son égard l'autorité parentale ou ayant autorité sur un mineur de quinze ans, de priver celui-ci d'aliments ou de soins au point de compromettre sa santé" est punissable de 30 ans de prison lorsqu'ils a aentraîné la mort de l'enfant.

Plusieurs cas similaires ont été recensés ces dernières semaines lors des vagues de chaleur et canicules qui ont touché la France, heuresement sans faire de victime. Le 25 juin, la police avait dû briser la vitre d'une voiture sur un parking d'un supermarché de l'Aisne pour en sortir un nourrisson de six mois. Des faits similaires concernant des enfants âgés d'un et cinq ans se sont produits quelques jours plus tard dans les Yvelines.

Les autorités rappellent régulièrement que les enfants et nourrissons ne doivent jamais être laissés en plein soleil dans une voiture, où la température peut grimper de plus d'un degré par minute par rapport à l'extérieur.

Lire aussi:

A Marignane, la canicule tue des milliers de poissons dans un étang

Le bébé aurait ét oublié pendant deux heures dans une voiture par forte chaleur.


Commentaires

-