Mort d'une octogénaire à Paris: cinq mineurs arrêtés pour son agression

Mort d'une octogénaire à Paris: cinq mineurs arrêtés pour son agression

Publié le :

Mercredi 07 Mars 2018 - 07:23

Mise à jour :

Mercredi 07 Mars 2018 - 07:25
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cinq mineurs ont été interpellés cette semaine en Ile-de-France suite à la mort d'une octogénaire survenue fin février à Paris. Celle-ci avait été violement agressée pour son sac et était décédée des suites de ses blessures. Les cinq suspects sont âgés de 13 à 16 ans.

Pour un sac de provisions. Cinq mineurs ont été interpellés cette semaine dans le cadre de l'enquête sur la mort d'une octogénaire des suites d'un vol avec violences à Paris. La femme de 84 ans avait été jetée au sol et avait succombé à ses blessures fin février.

Les trois premiers suspects ont été interpellés en début de semaine et deux autres mardi 6, révèle LCI. Les trois premiers, âgés de 14 à 16 ans, ont été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort". Le ministère public avait demandé leur placement en détention provisoire mais celle-ci n'a été retenue que pour l'un d'entre eux. Aucun de leurs deux complices présumés n'est plus âgé. Le plus jeune à 13 ans.

Voir: Appel à témoins après une agression qui a abouti à la mort d'une octogénaire à Paris

L'agression remonte au 21 février dernier. L'octogénaire revenait de ses courses lorsque plusieurs jeunes s'en sont pris à elle boulevard Lagny, dans le 20e arrondissement, visiblement pour lui voler son sac, la projetant au sol. Plongée dan le coma, elle avait succombé à ses blessures après trois  jours à l'hôpital. Un appel à témoins avait été lancé pour retrouver les agresseurs qui avaient pris la fuite.

Les "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" sont punissables de 20 ans de réclusion criminelle lorsqu'elles sont commises "sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge (...) est apparente ou connue de son auteur" (source legifrance).

Toutefois, les cinq suspects ayant entre 13 et 16 ans, ils ne pourraient, si leur culpabilité était reconnue, être condamnés à plus de la moitié de cette peine (sauf cas exceptionnels pour ceux âgés de 16 ans).

Le ministère public semble avoir privilégié pour l'instant cette qualification pénale à celle de "vol accompagné de violences ayant entraîné la mort", puni de la réclusion criminelle à la perpétuité, soit jusqu'à 20 ans pour des mineurs de 13 à 15 ans, 30 ans pour ceux âgés de 16 ans dans certains cas.

 

Cinq mineurs ont été arrêtés pour l'agression d'une octogénaire ayant entraîné sa mort.


Commentaires

-