Mort lors d'une expulsion: les voisins assurent avoir dit à la police que le père était cardiaque

Mort lors d'une expulsion: les voisins assurent avoir dit à la police que le père était cardiaque

Publié le :

Vendredi 05 Juillet 2019 - 07:53

Mise à jour :

Vendredi 05 Juillet 2019 - 07:55
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'IGPN a été saisie après le décès d'un homme d'une cinquantaine d'années, victime d'un arrêt cardiaque alors qu'il était expulsé avec sa famille de leur logement de Chambéry mercredi 3. Les voisins assurent avoir dit à la police que le père était cardiaque.

 

L'Inspection générale de la police nationale s'est saisie et a ouvert une enquête. Un père de famille de 50 ans est mort des suites d'une crise cardiaque alors qu'il était expulsé de son logement HLM avec sa famille mercredi à Chambéry, devant sa femme et ses quatre enfants. La victime s'est emportée alors qu'un huissier de justice était sur place avec la police.

Comme l'explique France Bleu Pays de Savoie, les policiers ont fait savoir que le père de famille était "très énervé" et que "le ton est monté". La victime aurait "tenté de s'en prendre à l'huissier". 

Le site de la radio RTL a publié une vidéo d’un témoin sur laquelle on voit le père de famille, en jean et tee-shirt, menotté dans le dos, les jambes repliées, peut-être déjà inconscient, porté par les policiers vers leur voiture. "Les forces de l'ordre décident donc de l'embarquer et dans la voiture, il fait un arrêt cardiaque" selon Laëtitia Philippon, la directrice départementale de la sécurité publique en Savoie. En sortant le père de famille du véhicule pour lui faire un message cardiaque, sa tête a violemment heurté le sol. Toujours selon le récit des forces de l'ordre, son cœur est reparti mais il a fait un nouveau malaise cardiaque à l'arrivée des pompiers. Il n'a cette fois pas pu être réanimé.

Lire aussi - Fin de la trêve hivernale: reprise des expulsions pour des milliers de familles

Des voisins ont assuré au Parisien qu'ils ont prévenu les policiers que la victime était fragile du cœur. Lui-même lui aurait signalé qu'il portait un pacemaker. Selon Laëtitia Philippon "personne n’a dit aux policiers que cet homme était cardiaque".

"Après la mort de Lakhdar, j'ai demandé à une policière si elle savait que cet homme avait des problèmes de santé. Elle m'a répondu: «Oui, mais quand même pas à ce point-là»", explique de son côté une témoin.

 "C'est une honte qu'un père de famille meure comme ça, en France, pour un appartement insalubre, alors qu'il cherchait juste à protéger sa femme et ses quatre enfants! Résultat, il y a maintenant une veuve et quatre orphelins", a fait savoir, écœuré, un voisin auprès du quotidien.

L’IGPN, la police des polices, a été saisie et va mener une enquête sur le déroulé de cette arrestation.

La famille, dont le dernier né se trouve actuellement sous une couveuse à l'hôpital, aurait été expulsée car elle ne payait plus son loyer. Les habitants du quartier ont décidé de lancer une cagnotte pour soutenir financièrement la mère de famille qui va désormais devoir élevée seule quatre enfants.

Voir:

Mort d'Adama Traoré: une nouvelle expertise médicale va être ordonnée par les juges

Savoie: décès d'un homme lors d'une expulsion, l'IGPN saisie

Les voisins assurent avoir dit à la police que le père était cardiaque.


Commentaires

-