Pyrénées-Orientales: un homme meurt, terrassé par une crise cardiaque à la sortie de l'isoloir

Pyrénées-Orientales: un homme meurt, terrassé par une crise cardiaque à la sortie de l'isoloir

Publié le :

Mardi 25 Avril 2017 - 15:20

Mise à jour :

Mardi 25 Avril 2017 - 15:41
Un homme s'est effondré à la sortie de l'isoloir, dimanche, dans l'un des bureaux de vote de la commune de Font-Romeu, dans les Pyrénées-Orientales. Terrassé par une crise cardiaque, l'octogénaire est décédé sans avoir pu mettre son bulletin dans l'urne.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'aura pas pu accomplir son acte citoyen: un homme a été victime d'une crise cardiaque à la sortie de l'isoloir dimanche 23, à Font-Romeu-Odeillo-Via, dans les Pyrénées-Orientales. L'octogénaire s'est effondré alors qu'il venait de mettre le papier du candidat qu'il avait choisi dans son enveloppe. Il a été terrassé par une crise cardiaque.

Le drame s'est déroulé dans l'après-midi dans l'un des bureaux de vote de la commune. Selon L'Indépendant, les pompiers et les services du Samu sont arrivés rapidement sur les lieux de l'incident, qui avait été évacué par les personnes présentes dans le bureau de vote, à l'exception des assesseurs. Mais malgré les soins prodigués par les services de secours, l'homme de 87 ans n'est pas revenu à la vie.

Le scrutin, qui avait été fermé afin de secourir la victime du malaise cardiaque, a rouvert au public en fin d'après-midi, vers 17h30, et la population a à nouveau pu voter. A Font-Romeu-Odeillo-Via, le candidat François Fillon était arrivé en tête suivi par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Le même jour à Mauguio, dans l'Hérault, une femme est elle arrivée en parfait santé à son bureau de vote. Mais elle s'est vue refuser son vote, motif: elle avait été enlevée des listes électorales car déclarée décédée quelques jours plus tôt. La retraitée, pourtant bien vivante, devra faire plusieurs démarches pour le prouver. Si tout se passe assez rapidement, elle pourra voter pour le second tour de l'élection présidentielle le 7 mai.

L'homme s'est effondré à la sortie de l'isoloir, victime d'un malaise cardiaque.


Commentaires

-