Morts, blessés, énormes dégâts: la tempête Zeus, l'une des pires de ces dernières décennies

Morts, blessés, énormes dégâts: la tempête Zeus, l'une des pires de ces dernières décennies

Publié le :

Mardi 07 Mars 2017 - 10:03

Mise à jour :

Mardi 07 Mars 2017 - 10:15
La tempête Zeus a frappé la France lundi, faisant deux morts et trois blessés graves et causant de nombreux dégâts. Pas moins de 260.000 foyers étaient toujours privés d'électricité ce mardi. Seul le département de la Corse-du-Sud était toujours placé en vigilance orange vagues-submersions par Météo France.
© FRED TANNEAU / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lundi 6, la tempête Zeus frappait une partie de la France et causait d'innombrables dégâts. Des chutes d'arbres ont fait de nombreux blessés en Bretagne: trois lycéens de Carhaix ont notamment été transportés dans un état grave à l'hôpital. A Brive en Corrèze, le toit d'une école maternelle s'est effondré, blessant légèrement plusieurs enfants. Enfin, à Ajaccio un homme de 77 ans a été blessé à la carotide par une tôle projetée par le vent, alors qu'il marchait dans la rue, il a été emmené à l'hôpital pour une opération d'urgence.

Dans la matinée de lundi 6, plus de 900 interventions des pompiers ont été comptabilisées dans le Finistère et le Morbihan.

Les fortes rafales allant jusqu'à 190 km/h ont aussi causé la mort de deux automobilistes en Dordogne et dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Ce mardi 7 au matin, 260.000 foyers étaient toujours privés d'électricité selon Enedis (EDF), la majorité se trouvant en Auvergne-Rhône-Alpes où 100.000 habitations étaient encore touchées. L'entreprise de gestion du réseau de distribution d'électricité a dû faire appel à des employés d'autres régions, non touchées par les intempéries, pour venir prêter main forte dans les zones sinistrées.

Lundi 6 en fin de journée, 600.000 foyers avaient été plongés dans le noir. De jamais vu depuis la tempête de décembre 1999, qui avait été d'une violence telle que trois millions de foyers avaient été privés de courant.

Météo France qui a qualifié Zeus de "très forte tempête hivernale, d'intensité remarquable sur les régions côtières" a indiqué que l'épisode devait prendre fin ce mardi où seule la Corse-du-Sud se trouvait en vigilance orange vagues-submersions.

Seule la Corse-du-Sud est encore concernée par une vigilance orange ce mardi 7.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-