Morts sur un chantier SNCF (Tarbes): un "abaissement des règles de sécurité" en cause selon la CGT

Morts sur un chantier SNCF (Tarbes): un "abaissement des règles de sécurité" en cause selon la CGT

Publié le :

Mercredi 10 Octobre 2018 - 12:55

Mise à jour :

Mercredi 10 Octobre 2018 - 13:01
© Vincent Jannink / ANP/AFP
PARTAGER :
-A +A

Deux hommes ont été tués ce mercredi matin dans un accident de chantier SNCF près de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Alors que les circonstances du drame sont encore floues, la CGT a évoqué dans un communiqué un possible "abaissement des règles de sécurité", qui pourrait donc avoir mis en danger la vie des ouvriers.

Un grave accident sur un chantier SNCF a fait deux morts et trois blessés, dont deux sont en état d'urgence absolue, ce mercredi 10 vers 4h du matin, au niveau de la commune de Péré près de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Les investigations ne font que commencer et les circonstances du drame sont encore très floues. Mais une collision entre deux engins serait à l'origine de cet accident mortel (qui a eu lieu sur la ligne Montréjeau-Tarbes, un axe très fréquenté et paralysé jusqu'à au moins 17h ce mercredi soir).

"On entend tout, plein de versions différentes mais on a aucune confirmation à ce stade", a déclaré à France-Soir le service presse de la SNCF Occitanie.

Aucune confirmation donc qu'une défaillance technique, une erreur humaine ou un défaut de sécurité ait pu mettre en danger la vie de ces ouvriers, d'une entreprise sous-traitante qui effectue des travaux de rénovation sur cet axe ferroviaire.

Lire aussi: Tarbes - 2 morts et 3 blessés dans un grave accident sur un chantier SNCF

De son côté, la CGT -qui a précisé qu'une enquête interne avait été ouverte- souhaite rester très prudente sur la communication concernant le drame.

"Des investigations sont en cours. Nous avons souhaité rester très prudent sur les circonstances et les victimes aussi par respect pour les familles", nous a expliqué Christophe Marre, responsable régional des cheminots.

Dans son communiqué, le syndicat a évoqué un "abaissement des règles de sécurité", induit par la conjoncture actuelle qui veut que la SNCF sous-traite de plus en plus la maintenance de ses infrastructures.

En préambule, la CGT a rappelé que "le milieu ferroviaire est dangereux" et que "l'application de règles strictes, une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau, une stabilité et une continuité dans les collectifs de travail et de bonnes conditions de travail sont indispensables pour assurer la sécurité des personnes et des usagers".

Un "abaissement des règles de sécurité" pourrait être en cause dans l'accident de chantier mortel survenu ce mercredi matin près de Tarbes (Illustration).

Commentaires

-