Moselle: l'hôpital annonce par erreur à un patient qu'il a un cancer

Moselle: l'hôpital annonce par erreur à un patient qu'il a un cancer

Publié le :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 10:37

Mise à jour :

Mercredi 13 Décembre 2017 - 10:56
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le 25 novembre dernier, quelques jours après avoir passé des examens, un père de famille de 48 ans a reçu un courrier du centre hospitalier de Metz lui annonçant qu'il était atteint d'un cancer de la vessie ou de la prostate. Il s'agissait en réalité d'une grossière erreur.

Il était choqué, probablement désemparé. Le 25 novembre dernier, quelques jours après avoir passé des examens pour une chirurgie de l'estomac, un père de famille de 48 ans a reçu un courrier du centre hospitalier de Metz lui annonçant qu'il était atteint d'un cancer de la vessie ou de la prostate. Dessus était inscrit le terme "carcinome urothélial". "Je n'y connais rien mais quand on lit carcinome, on sait bien que c’est la cata", a expliqué la victime lors d'une interview accordée au Républicain Lorrain. Ce qu'il ignorait cependant, c'est qu'il s'agissait d'une grossière erreur.

Paniqué par ce qu'il venait d'apprendre, le quadragénaire a immédiatement tenté de joindre l'hôpital, sans succès. Ne sachant pas quoi faire, il s'est alors tourné vers une amie infirmière qui lui a bel et bien confirmé la mauvaise nouvelle en lisant son compte-rendu. "Un coup de massue" pour ce père de famille dont le monde s'est écroulé en un instant.

Quelques jours plus tard, après avoir averti ses proches, il a également décidé de se rendre chez son médecin traitant pour lui faire part de la nouvelle. Très étonnée d'apprendre qu'il était atteint de cette maladie, elle s'est dite aussi consternée par la manière dont son patient avait appris la nouvelle.

A lire aussi - Portugal: il passe 43 ans de sa vie dans un fauteuil roulant à cause d'un mauvais diagnostic 

Mais finalement, plus de peur que de mal. Près d'une semaine après avoir passé ses examens, le patient a reçu un appel de l'hôpital lui expliquant qu'il s'agissait d'une erreur de diagnostic. Au bout du fil, la secrétaire lui a expliqué, qu'en réalité, ses résultats ne présentaient aucune anomalie.

Heureux d'apprendre qu'il n'avait finalement rien à craindre, l'homme va toutefois engager des poursuites contre l'hôpital. Et ce, pour obtenir réparation après avoir vécu l'angoisse pendant plusieurs jours. 

Un hôpital a diagnostiqué à un patient un cancer alors que ses résultats ne présentaient aucune anomalie.


Commentaires

-