Moselle: une fillette de 4 ans se noie dans une piscine gonflable

Moselle: une fillette de 4 ans se noie dans une piscine gonflable

Publié le :

Dimanche 25 Juin 2017 - 15:15

Mise à jour :

Dimanche 25 Juin 2017 - 15:23
©Petillot/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un nouveau cas de noyade d’enfant a eu lieu samedi, à Morsbach en Moselle. Une fillette de quatre ans a été retrouvée inconsciente dans une petite piscine gonflable. Les secours n’ont pas pu la ranimer. Un drame qui met en évidence l’importance du risque même à très faible profondeur et la nécessité d’une surveillance constante.

C’est malheureusement un drame qui est vécu chaque été par de trop nombreuses familles qui s’est de nouveau déroulé samedi 24: la noyade d’un enfant lors d’une baignade. Témoignage tragique que même les plans d’eau les plus anodins représentent des risques pour les plus jeunes, la fillette est morte dans une petite piscine gonflable, spécialement destinée aux enfants.

Le drame a eu lieu à Morsbach, près de Forbach (Moselle), relate Le Républicain Lorrain. Les circonstances exacts de la noyade de cette petite fille de quatre ans restent encore floues. Elle aurait été retrouvée inconsciente dans l’eau en tout début d’après-midi. C’est en tout cas à ce moment que les secours ont été prévenus.

Les pompiers qui se sont rendus sur les lieux n’ont malheureusement pas pu ranimer l’enfant qui est décédée. Les gendarmes de la brigade de Behren-lès-Forbach ont également été dépêchés sur les lieux, on ignorait encore ce dimanche 25 si une enquête avait été ouverte.

Il n’est toutefois pas surprenant qu’une fillette ait pu se noyer dans une petite piscine gonflable. En effet, à cet âge, les enfants peuvent se noyer dans seulement 20 centimètres d’eau en quelques minutes. Cela sans faire de bruit justement car ils sont en train de s’étouffer.

Ce drame rappelle aussi la nécessité de les surveiller en permanence, ce qui signifie un contact visuel et non une simple présence. Santé publique France rappelle ainsi que dans les trois-quarts des cas de noyade d’enfants en piscine, les parents se trouvent à mois de 20 mètres. Plus de la moitié des victimes en piscine sont des enfants de moins de six ans et la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans, devant les suffocations, les accidents par le feu puis les chutes.

Plus de la moitié des victimes de noyade en piscine sont des enfants de moins de six ans (illustration).


Commentaires

-