Moselle: un handicapé pensait se rendre à un rendez-vous amoureux, il est molesté et humilié par 4 personnes

Auteur(s)
EB
Publié le 16 mai 2015 - 11:32
Image
Le fronton du tribunal correctionnel de Paris.
Crédits
©Flickr Creative Commons
La police a arrêté les quatre agresseurs, qui se trouvent être de la même famille.
©Flickr Creative Commons
Un homme de 59 ans, handicapé physique, est tombé dans un guet-apens lundi 11 au soir, en Moselle. Alors qu'il pensait avoir un rendez-vous avec une femme connue sur un site de rencontre, il s'est fait dépouiller et séquestrer.

Un guet-apens bien préparé. Alors qu’il pensait passer la soirée avec une femme connue sur un site de rencontre amoureuse, un homme de 59 ans, handicapé physique, est tombé dans un piège et s’est fait violenter, humilier et séquestrer.

Ce fait divers sordide s’est déroulé à Algrange, près de Thionville, en Moselle. Lundi 11 au matin, un homme fait la connaissance d’une femme sur un site de rencontre sur Internet. Ils s’entendent bien et conviennent d’un rendez-vous le soir même. Quelques heures plus tard, l’homme se rend donc à l’adresse indiquée par sa "conquête".

Mauvaise surprise: quatre personnes l’attendent, deux hommes et deux femmes, et lui tendent un traquenard. La victime est violentée puis dépouillée de ses possessions. Ses agresseurs lui font subir des humiliations afin de lui soutirer son code de carte bancaire.  Ils se rendent alors compte que l’homme, qui ne travaille pas, ne roule pas sur l’or. Furieux, ils donnent au quinquagénaire handicapé un collier et une laisse afin d’être "considéré comme un chien". La victime est ensuite séquestrée toute la nuit durant, de lundi 11 à mardi 12.

Mardi matin, l’homme de 59 ans a réussi à profité du sommeil de l’un des ravisseurs pour appeler les secours avec son téléphone mobile. Les forces de l’ordre sont arrivées rapidement sur les lieux, ont délivré la victime et arrêté les quatre malfaiteurs, qui se trouvent être quatre membres d’une même famille.  

Lors d'une comparution immédiate tenue à huit-clos vendredi 15 après-midi, au tribunal correctionnel de Thionville, la justice a tranché sur leur sort. Les auteurs du guet-apens sont condamnés à de la prison ferme: le "leader" a été condamné à quatre ans d'emprisonnement et ses trois acolytes à deux ans chacun.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don