Motards en colère: deux blessés en marge de la manifestations à Aix-en-Provence

Deux blessés

Motards en colère: deux blessés en marge de la manifestations à Aix-en-Provence

Publié le :

Lundi 16 Avril 2018 - 11:09

Mise à jour :

Lundi 16 Avril 2018 - 11:34
Deux personnes ont été blessées en marge d'une manifestation samedi à Aix-en-Provence contre la réduction de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur 400.000 km de routes secondaires. Un altercation a opposé un automobiliste et son passager à des motards.
© PASCAL PAVANI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La manifestation a fini en pugilat. Samedi 14, plus d'un millier de motards s'étaient donné rendez-vous à Aix-en-Provence pour dire leur opposition à la volonté du gouvernement de faire baisser la vitesse maximale autorisée de 90 km/h à 80 km/h sur certains axes.

Si la manifestation, organisé à l'initiative du l'association Motards en colère, s'est déroulée sans incident, une altercation a eu lieu entre deux automobilistes et des motards. Le conducteur du véhicule a tenté de forcer le passage, renversant plusieurs motos au passage et menaçant de faucher des manifestants. Son véhicule a immédiatement été encerclé par plusieurs dizaines de motards qui l'ont frappé à de multiples reprises. Le passager du véhicule, armé d'un couteau a porté plusieurs coups, blessant à la main deux manifestants. Les deux automobilistes ont finalement pris la fuite en trombe, manquant de renverser un membre de l'organisation de la manifestation.

Un des blessés a été opéré pour d'importantes plaies au niveau des mains qui ont nécessité une intervention chirurgicale. L'autre est plus légèrement touché, également au niveau des mains. Trois points de sutures lui ont été posés.

Le conducteur et son passager sont parvenus à prendre la fuite et sont activement recherchés.

Lire aussi - Manifestation à Paris de 700 motards contre les 80 km/h

Plusieurs milliers de motards et d'automobilistes "en colère" avaient une nouvelle fois manifesté samedi dans plusieurs villes de France. Le gouvernement a annoncé le 9 janvier la réduction de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur 400.000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central (terre-plein, glissière). Selon lui, ces routes ont concentré 55% des accidents mortels en 2016.

Durant son interview de jeudi sur TF1, Emmanuel Macron a défendu cette disposition très critiquée à droite, parmi les automobilistes et dans les territoires ruraux.

Deux motards ont été blessés à la main lors de l'agression.

Commentaires

-