Mulhouse: un policier accidentellement abattu par son collègue

Mulhouse: un policier accidentellement abattu par son collègue

Publié le :

Jeudi 27 Avril 2017 - 10:38

Mise à jour :

Jeudi 27 Avril 2017 - 10:56
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un policier a été tué mercredi au commissariat de Mulhouse par ce qui apparaît être un tir accidentel. Son collègue manipulait son arme lorsque le coup serait parti tout seul, selon les premiers éléments de l'enquête confiée à l'Inspection générale des services.

Un policier est mort mercredi 26 au commissariat de Mulhouse (Haut-Rhin) après avoir reçu une balle dans la poitrine. Le projectile venait de l'arme d'un de ses collègues. Il s'agirait d'un accident.

C'est dans l'après midi que le drame a eu lieu. Selon les Dernières nouvelles d'Alsace qui révèle l'affaire, la victime et son collègue se trouvaient dans le même bureau lorsque ce-dernier aurait manipulé son arme pour une raison encore inconnue ce jeudi 27.

C'est alors que le coup serait parti tout seul. La victime a été touchée au thorax, dans la région du cœur. Un tir qui s'est donc avéré mortel, et malgré l'arrivée des pompiers dont la caserne ne se situe qu'à quelques centaines de mètres du commissariat, le fonctionnaire n'a pas pu être sauvé.

L'Inspection générale des services (l'IGPN, la "police des polices") a été saisie par le procureur de la République et devait se rendre ce jeudi sur place pour mener l'enquête, "une procédure classique" dans ce genre d'affaires a précisé le procureur. Mais les premier indices semblent tous aller dans le sens de la thèse de l'accident. "C’est une manipulation d’arme avec un tir accidentel selon les premiers éléments de l’enquête. (...) Les services de l’inspection générale de la police nationale procéderont à toutes les investigations nécessaires et toutes les constatations sous l’autorité du parquet. Mais au vu des premiers éléments en notre possession, des différents témoignages et des circonstances du déroulement et de découverte de la situation, l’hypothèse de l’accident est privilégiée", a ajouté le magistrat.

Le policier tué était âgé d'une trentaine d'années et travaillait à la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale. Son collègue a été pris en charge, en état de choc.

 

 

"C’est une manipulation d’arme avec un tir accidentel selon les premiers éléments de l’enquête", a fait savoir le procureur.

Commentaires

-