Nancy: rouée de coups et torturée par ses frères car en couple hors mariage

Nancy: rouée de coups et torturée par ses frères car en couple hors mariage

Publié le :

Vendredi 01 Juin 2018 - 11:10

Mise à jour :

Vendredi 01 Juin 2018 - 11:16
Deux frères ont été présentés jeudi devant un juge d'instruction pour avoir roué de coups leur sœur et l'avoir torturée plus tôt dans la semaine à Nancy. Ils lui reprochaient de mal se comporter en période de Ramadan et notamment d'être en couple hors mariage.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les agresseurs sont les propres frères de la victime. Une jeune femme de 25 ans a été torturée et rouée de coups par ses deux frères mardi 29 à Nancy. Ces derniers ont été interpellés, placés en garde à vue et présenté à un juge d'instruction jeudi 31.

Motif de ce déchaînement de violences? Des mœurs trop légères reprochées à la jeune femme, dont le fait qu'elle soit en couple avec un homme hors mariage. Le compagnon a également subi des violences rapporte France 3 Grand Est.

L'un des deux frères de la victime, lors d'une altercation lundi au domicile de leur mère, "lui aurait reproché une relation amoureuse alors qu'elle n'était pas mariée et de se vêtir de manière indécente", selon le procureur de Nancy, François Pérain. Apprenant le lendemain qu'elle hébergeait un homme, ils montent une expédition punitive avec son autre frère.

Sur place, le compagnon est expulsé manu militari du logement. Puis c'est l'escalade de la violence sur la jeune femme. L'un des frères "frappe sa sœur au visage et dans les cotes et coupe ses cheveux à l'aide d'un couteau. Il la blesse au cuir chevelu provoquant une plaie vive sur plusieurs centimètres", a expliqué le magistrat.

Lire aussi - Dijon: deux Afghans agressent une femme "trop décolletée" pour le Ramadan

Les deux agresseurs en restent là avec la victime mais s'en prennent de nouveau au compagnon qui est resté au pied de l'immeuble et a averti les pompiers. Il est alors roué de coups. Les deux hommes ont tenté de le renverser avec leur voiture et l’ont menacé de mort devant le commissariat de police où il s’était réfugié. Les deux suspects, nés en 1982 et 1985, ont été placés en garde à vue dans la foulée.

Le frère à l'initiative de l'expédition punitive a déclaré aux policiers que sa soeur "était au courant" qu'il y a des "principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même". Le procureur a souligné que la victime avait été "prévenue à plusieurs reprises" qu'elle ne devait pas se "comporter ainsi" et "encore moins durant le mois du Ramadan".

Une information judiciaire est sur le point d'être ouverte pour "acte de torture ou de barbarie", "violences volontaires aggravées", "tentative de meurtre" et "menaces de mort réitérées".

La victime "avait été prévenue à plusieurs reprises qu'elle ne devait pas se comporter ainsi et encore moins durant le mois du ramadan"

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-