Nanterre-Université: un groupe de personnes cagoulées vandalise la gare RER (photos)

Nanterre-Université: un groupe de personnes cagoulées vandalise la gare RER (photos)

Publié le :

Vendredi 11 Mai 2018 - 12:59

Mise à jour :

Vendredi 11 Mai 2018 - 13:03
La gare RER de Nanterre-Université a été vandalisée peu après minuit dans la nuit de jeudi à ce vendredi par un groupe de personnes vêtues de cagoules. Des distributeurs de billets, des écrans d'affichage et des portiques ont été détruits.
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les usagers du RER A qui empruntent la gare Nanterre-Université ont pu constater ce vendredi 11 qu'elle avait été vandalisée. Les faits se sont produits dans la nuit de jeudi 10 à ce vendredi, peu après minuit.

Un groupe constitué d'une quinzaine de personnes toutes cagoulées a détruit du matériel et couvert les murs de tags scandant "ZAD partout".

"Deux distributeurs de billets, cinq écrans d'affichage et quatorze portiques RATP ont été détruits", a expliqué la police citée par Europe 1. En plus, une caméra de vidéosurveillance a été couverte de peinture.

A voir aussi: Des centaines d'étudiants de Nanterre empêchés de passer leurs partiels à Arcueil

La RATP a précisé qu'elle porterait plainte contre ses dégradations et a condamné "avec la plus grande force ces agissements". La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a elle aussi condamné ces "dégradations inadmissibles".

La gare de Nanterre-Université n'est cependant pas fermée aux usagers et le trafic n'y est pas interrompu.

Cette gare de RER A dessert l'université de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Celle-ci est bloquée depuis plusieurs semaines par des étudiants pour protester contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE) voulue pour le gouvernement. Ils accusent celle-ci de mettre en place la sélection à l'entrée pour les universités.

Le mouvement ne semble d'ailleurs pas faiblir puisque ce vendredi, les opposants à l'ORE ont bloqué l'accès à la maison des examens d'Arcueil, dans le Val-de-Marne, où des centaines d'étudiants de Nanterre devaient passer leurs partiels.

Le trafic du RER A n'a pas été perturbé malgré les dégâts en gare de Nanterre-Université.


Commentaires

-