Nantes : des Gilets jaunes forcent les grilles du palais de justice (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 26 janvier 2019 - 17:42
Image
Heurts entre des policiers et des manifestants "gilets jaunes" à Nantes le 15 décembre 2018.
Crédits
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Un groupe de Gilets jaunes a brièvement investi le parvis du palais de justice à Nantes ce samedi (photo d'illustration).
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Un groupe de Gilets jaunes a brièvement investi le parvis du palais de justice à Nantes ce samedi après que les grilles du bâtiment ont été forcés. Le calme est revenu rapidement après l'intervention des forces de l'ordre.

Plusieurs milliers de Gilets jaunes manifestent à Nantes en Loire-Atlantique ce samedi 26. Le cortège défile aux côtés des syndicats pour la première fois depuis le début du mouvement. Si la situation a été relativement calme en début de journée, elle s'est tendue par moment avec des échanges de projectiles avec les forces de l'ordre qui ont répliqué avec des grenades lacrymogènes.

Une partie du cortège a défilé devant le palais de justice dans le calme mais les choses se sont brusquement tendus avant 16h. Une partie des manifestants ont réussi à forcer les grilles du bâtiment et se son retrouvés sur le parvis. Les forces de l'ordre sont intervenus pour disperser la foule, notamment avec des jets de gaz lacrymogènes. Le palais de justice a finalement été évacué par les Gilets jaunes.

Ils ont rejoint le cortège principal en traversant la Loire au niveau de la passerelle Victor Schoelcher. Comme le précise Presse-Océan sur Twitter, cette traversée s'est faîte sous les tirs de gaz lacrymogènes tirés par la police. A noter que les premières informations ne font pas état de dégradations contre le palais de justice.

Lire aussi – France: les "gilets jaunes" se mobilisent de nouveau, tenaces malgré des dissensions

Des centaines de "gilets jaunes" ont entamé une nouvelle journée de manifestations en France, malgré de récentes divisions dans leurs rangs, affichant toujours leur ténacité contre Emmanuel Macron dont la popularité remonte, dix jours après l'ouverture du grand débat national censé résoudre cette crise sociale inédite.

Rester visibles et audibles dans la rue, c'est le défi des "gilets jaunes" dont les manifestations contre la politique sociale et fiscale du gouvernement secouent chaque samedi plusieurs villes françaises, depuis mi-novembre.

Dimanche, au lendemain de cet acte XI, une autre manifestation est prévue: celle des "foulards rouges" pour faire entendre "la majorité silencieuse" et défendre "la démocratie et les institutions", contre les violences qui ont émaillé plusieurs manifestations des "gilets jaunes" depuis novembre.

Voir:

Le préfet du Finistère interdit la chaîne humaine de Gilets jaunes

Acte 11 des gilets jaunes à Paris: la liste des rues fermées et des manifestations

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait craché
Éric Dupond-Moretti : d’avocat contradictoire à ministre des contradictions... sans contradicteur
PORTRAIT CRACHE - C'est le Dupond d’Isigny, le Dupond d’Isigny... Éric Dupond-Moretti, c’est tout un personnage. Un avocat peu orthodoxe, controversé, de notoriété na...
02 décembre 2023 - 14:20
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.