Nantes: les squatteurs qui occupaient la maison d'un couple de retraités ont été délogés par la police

"Violation de domicile"

Nantes: les squatteurs qui occupaient la maison d'un couple de retraités ont été délogés par la police

Publié le :

Mercredi 23 Août 2017 - 12:20

Mise à jour :

Mercredi 23 Août 2017 - 12:46
Les squatteurs qui occupaient depuis début août une maison de Nantes appartenant à un couple de retraités ont été délogés mardi soir par la police. Sept d'entre eux ont été interpellés lors de l'intervention des forces de l'ordre.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La maison cossue appartenant à un couple de retraités nantais et occupée par des squatteurs depuis le 1er août a fait l'objet d'une intervention de police mardi 22 au soir. Sur ordre du procureur de la République de Nantes, les forces de l'ordre ont délogé les occupants illégaux et en ont interpellé sept.

Le couple de septuagénaires, qui avaient acheté le bien au début des années 70 mais vivaient depuis 2007 dans une maison "plus commode", avait découvert en début de semaine que cette résidence secondaire était occupé par 13 squatteurs depuis le début du mois.

Les propriétaires du lieu avaient trouvé un court message scotché sur la porte, déclinant les identités des nouveaux occupants du lieu. "Ceci est notre domicile (...) Nous respectons le lieu, nous ne voulons rien détériorer. Nous sommes sinon à la rue (…) Merci de votre compréhension", pouvait-on y lire. Surpris ils se sont renseignés auprès des voisins. "Les squatteurs seraient entrés par le jardin, qui donne sur une petite rue moins passante que la grande artère bourgeoise sur laquelle débouche l’entrée. Après avoir forcé la porte de la véranda, ils ne leur restaient plus qu’à changer les serrures… Quand les propriétaires ont voulu revenir chez eux, impossible. Et tant pis si les contrats d’électricité, gaz et eau, à leurs noms courent toujours…", précisait mardi Ouest-France.

Le couple lésé avait porté plainte au commissariat sur le conseil de leur avocat. "De toute évidence, il y avait là une violation de domicile", a témoigné le conseil au quotidien. Un point de vue partagé par le parquet qui a donc déclenché l'intervention des forces de l'ordre.

Les squatteurs d'une maison de Nantes ont été délogés et interpellés.

Commentaires

-