Nantes: un homme torturé et tué, trois personnes en garde à vue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nantes: un homme torturé et tué, trois personnes en garde à vue

Publié le 02/01/2016 à 11:43 - Mise à jour à 11:53
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 33 ans, une jeune fille de 15 ans et un garçon de 16 sont en garde à vue depuis jeudi 31 à Nantes après la découverte le 23 décembre du corps d'un homme de 44 ans, torturé et tué à son domicile.

Le 23 décembre, la mère de la victime découvre le corps de son fils, partiellement dénudé et gisant dans une mare de sang, dans son appartement, à Nantes, dans le quartier de Chantenay. Un grand désordre règne dans le logement: "des objets ont disparu : ordinateur, téléphone, portefeuille…", rapporte Ouest-France.

L'autopsie révèle un traumatisme crânien et des blessures à la gorge. Après quelques temps, les policiers parviennent à retracer les sévices qu'a subis cet homme sans compagne ni enfant. Il a, entre autres, été roué de coups et violé analement avec un manche à balais qui pourrait être à l'origine de la mort. Il a également été obligé d'avaler du produit vaisselle et de la litière pour chat, et brûlé par un aérosol enflammé.

Sa mort remonte au 21 décembre. Les auditions menées dans son entourage permettent aux enquêteurs d'arriver à trois de ses connaissances, un sans domicile fixe de 33 ans, et deux adolescents, une jeune fille de 15 ans et un garçon de 16 ans avec qui il avait l'habitude de boire et de fumer.  

Interpellées jeudi, les trois suspects ont reconnu avoir pris part aux violences. Lors d'une soirée arrosée, la victime aurait tenté un geste déplacé auprès de l'adolescente, petite amie du SDF qui alterne les séjours en foyers et les fugues. De là serait parti une gifle, selon Le Dauphiné Libéré,"puis un déferlement de violences qui auraient duré une heure", entre 21h et 22 h. Ensuite, les trois suspects étaient repartis de chez la victime en emportant son portefeuille et son téléphone.

Un juge entendra le SDF et les deux adolescentes ce samedi 2 en vue de leur mise en examen pour meurtre et actes de torture et barbarie.  

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La police n'a pas tardé à déterminer les sévices subis par la victime.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-