Nantes: un mouton égorgé et pendu dans un parc public pour un barbecue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nantes: un mouton égorgé et pendu dans un parc public pour un barbecue

Publié le 09/08/2017 à 08:01 - Mise à jour à 08:05
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pendu par une patte à un arbre au bord d'un plan d'eau, un mouton a été saigné lundi dans un parc public près de Nantes (Loire-Atlantique) pour un barbecue. Au total, quatre personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre.

C'était dans un parc public près de Nantes (Loire-Atlantique). Lundi 7, des passants ont appelé les forces de l'ordre, leur expliquant qu'ils avaient vu plusieurs jeunes personnes en train de maltraiter un mouton. Avertis, les policiers se sont donc rendus sur place et ont constaté, à leur arrivée, que l'animal était pendu par une patte à un arbre et qu'il avait été "presque totalement" égorgé. Les faits se sont déroulés au bord d'un plan d'eau, à quelques mètres d'un chemin de promenade où se baladent de nombreuses personnes dont des enfants.

A proximité se trouvait une personne avec un couteau ensanglanté dans la main. D'après les services de police, qui ont également trouvé une machette non loin des lieux, l'individu a reconnu "avoir acheté le mouton pour 80 euros l'après-midi même aux fins de réaliser un méchoui". Au total, une quinzaine de personnes devaient participer à ce barbecue. Tables et chaises avaient déjà été installées.

"C’est assez courant, dans ce parc, d’être confronté à ce genre de pratique. Mais rarement en plein milieu du mois d’août", a expliqué un policier municipal à Ouest-France, qui a relayé l'information.

Finalement, les quatre personnes qui se trouvaient le plus proche de l'animal ont été interpellées et conduits au commissariat avant d'être remis en liberté. Et parmi eux: deux ont reconnu avoir acheté et tué le mouton. Ils seront entendus ultérieurement par la justice. Quant à l'animal, il a été décroché par les policiers, coupant court au barbecue. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Au total, quatre personnes ont été interpellées.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-