Nantes: un policer agressé à coups de barre de fer en marge d'une manifestation

Un gendarme également blessé

Nantes: un policer agressé à coups de barre de fer en marge d'une manifestation

Publié le :

Mercredi 04 Mai 2016 - 09:44

Mise à jour :

Mercredi 04 Mai 2016 - 09:45
Plusieurs centaines d'opposants à la loi travail, 700 au plus fort selon la police, se sont affrontés mardi aux forces de l'ordre. Un commandant de police a été agressé à coups de barre de fer.
©Stephane Mahe/Reuters
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La situation était particulièrement tendue mardi 3 à Nantes suite à une énième manifestation contre la loi Travail. Plusieurs centaines d'opposants au projet de loi, 700 selon les forces de l'ordre, se sont confrontés avec les policiers qui ont riposté à l'aide de gaz lacrymogène. Un canon à eau a été utilisé pour repousser et disperser les manifestants à la fin de la manifestation. Huit personnes ont été interpellées.

Un policier a été blessé à la tête après avoir été frappé à l'aide d'une barre de fer, et un gendarme a été blessé, selon la police.  Selon le site de RTL, des individus lui auraient enlevé le casque d'un commandant de police et l'auraient jeté à terre pour le frapper à coups de barre de fer. 

Secourus par ses collègues, le fonctionnaire a été transporté inconscient au CHU de Nantes. Il souffre de "plaies au visage" et d'une possible "fracture du nez". Au total, sept membres des forces de l'ordre ont été blessés ce mardi à Nantes.

Partis vers 15h30 de la place du Bouffay, où a lieu la Nuit Debout nantaise depuis plusieurs semaines, les manifestants ont défilé dans le centre devant la mairie, puis la préfecture de Loire-Atlantique, derrière une banderole: "Grève, blocage et sabotage". "Mais que fait la police? Ça crève les yeux", ont scandé les manifestants, en référence à l'étudiant rennais qui a perdu l'usage d'un œil après avoir reçu un projectile lors de la manifestation contre la loi travail du 28 avril à Rennes.

Cours des Cinquante-otages, ils ont visé les journalistes présents avec des cailloux en leur lançant: "Cassez-vous!". Une équipe de télévision a été brièvement poursuivie.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Plusieurs centaines d'opposants au projet de loi, 700 selon les forces de l'ordre, se sont confrontés avec les policiers à Nantes.

Commentaires

-