Nantes: une femme lance son chien d'attaque sur un enfant de 9 ans

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 mars 2019 - 11:16
Image
Un chien de race American staffordshire.
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Un chien d'attaque a été lancé sur un enfant de neuf ans lors d'une dispute entre deux couples à Bouguenais.
©Capture d'écran YouTube

Fin février, à Bouguenais près de Nantes, un couple a agressé les voisins d'un de leur parent. La situation a dégénéré au point qu'un chien d'attaque a été lancé sur un enfant de neuf ans qui a été traumatisé.

Pour un banal contentieux entre voisins, un chien aurait pu s'en prendre à un enfant de neuf ans. Fin février, un couple habitant Couëron s'est disputé avec les voisins d'un parent à Bouguenais (Loire-Atlantique) au point d'en venir aux mains et de lancer son chien d'attaque American Staffordshire qui aurait pu s'en prendre à un enfant. Ils ont été interpellés et comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Nantes pour ces faits.

Comme le rapporte le journal 20 Minutes, le couple en question "accompagné de leur fils de 13 ans, rend visite à des grands-parents, qui sont absents". Alors qu'ils s'apprêtent à partir, ils croisent un voisin avec lequel ils entretiennent un long contentieux. Ce dernier les insulte. "Le voisin descend pour s’expliquer et très vite des coups sont portés par le couple. Il est jeté au sol et une poubelle est projetée sur lui. La femme agresse violemment l’épouse du voisin, lui portant des coups au visage", précise le quotidien. Le tout sous les yeux des deux enfants, celui du couple et celui des voisins, âgé de neuf ans. Ce dernier et ses parents sont également menacés de mort.

Lire aussi - Il filmait son chien dévorant vivant des chatons et publiait les vidéos, prison avec sursis

La femme du couple coueronnais a alors ouvert le coffre de son véhicule pour y faire sortir son American Staffordshire et le lancer, sans laisse ni muselière, sur l’enfant des voisins. L’animal s’apprête à charger l’enfant, mais il est finalement stoppé in extremis par l’adolescent de 13 ans, qui parvient à le retenir avant que le molosse ne se jette sur le petit. Des témoins de la scène préviennent les gendarmes qui arrivent rapidement mais les agresseurs sont déjà pris la fuite. Une plainte est déposée ce qui a permis d'identifier les agresseurs et de les interpeller. 

L’épouse violentée s’est vu prescrire 30 jours d’incapacité total de travail (ITT) et son mari quatre. L’enfant de 9 ans eu 4 jours d'ITT pour traumatismes psychologiques.

Voir:

Agression raciste: il lance son chien d'attaque sur une femme noire

Le mari frappe sa femme, le chien de la famille la défend

Il vole et abandonne le chien de ses voisins pour se venger