Narbonne: elle tue son mari, part en Roumanie avant de revenir se rendre à la police (qui ignorait le meurtre)

Narbonne: elle tue son mari, part en Roumanie avant de revenir se rendre à la police (qui ignorait le meurtre)

Publié le :

Mardi 02 Mai 2017 - 11:07

Mise à jour :

Mardi 02 Mai 2017 - 11:18
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une ressortissante roumaine a été mise en examen pour avoir tué son mari. Elle est venue s'accuser du meurtre, dont les motifs restent flous, de même que ce qu'il s'est vraiment passé entre son voyage en Roumanie, et le moment où elle s'est rendue.

Son témoignage concorde avec la scène sordide que les policiers ont trouvée dans l'appartement. Une ressortissante roumaine a été mise en examen et placée en détention provisoire pour l'assassinat de son mari qu'elle est venue avouer dans un commissariat de Narbonne, dans le département de l'Aude.

Le 28 avril dernier, dans la soirée, la femme pousse en effet la porte du poste de police pour annoncer à des agents, dans un premier temps perplexes, qu'elle vient d'assassiner son mari dans leur appartement. Les autorités se rendent sur place et découvre effectivement le cadavre d'un homme en état de décomposition avancée.

Celle qui s'accuse du meurtre explique que les faits remontent au 13 avril. Elle a administré à son époux un somnifère pour l'immobiliser avant de lui placer un sac plastique sur la tête pour provoquer une suffocation mortelle.

Jusque-là, le fait divers, quoique tragique, paraîtrait presque banal. Mais d'autres éléments rendent le déroulé encore bien mystérieux. En effet, la meurtrière présumée, est rentrée après le crime comme si de rien n'était en Roumanie… avant de revenir finalement se livrer à la police. A-t-elle été prise de remords? Avait-elle prévu dès le début de ne faire qu'un aller-retour avant de se rendre? Difficile à dire pour le moment.

Autre élément étrange: le mobile du crime chez ce couple apparemment sans histoire, parents d'une fille mineure scolarisée à Montpellier, et qui vivait en France depuis huit ans. L'épouse confirme que son mari n'était pas violent avec elle, et parle de "raisons personnelles" pour justifier d'avoir donné la mort à son époux. D'après les premiers éléments de l'enquête, la femme souhaitait retourner vivre en Roumanie, ce que le mari refusait. Suffisant pour le tuer? Les faits ne sont pas encore établis avec certitude.

La femme s'est rendue à la police deux semaines après le meurtre.

Commentaires

-