Naufrage mortel sur la Seine: le pilote d'un bateau-mouche condamné à trois ans de prison avec sursis

Naufrage mortel sur la Seine: le pilote d'un bateau-mouche condamné à trois ans de prison avec sursis

Publié le 16/06/2015 à 17:27 - Mise à jour à 17:35
©JSM/Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Le tribunal correctionnel a condamné ce mardi à trois ans de prison avec sursis le pilote d'un bateau-mouche qui avait percuté une embarcation sur la Seine le 13 septembre 2008. Le naufrage avait causé la mort de deux personnes, dont un enfant.

Un pilote de bateau-mouche, qui avait percuté en embarcation sur la Seine en 2008 causant la mort de deux personnes dont un enfant, a été reconnu coupable de l'accident. Il a été condamné, ce mardi, à trois ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris. En parallèle, l'instance a également prononcé l'annulation pendant trois ans de son permis de naviguer et lui a infligé à titre personnel deux amendes pour un montant global de 2.000 euros.

Face au "préjugé moral considérable"  et aux "traumatismes exceptionnels" et au "chagrin indicible"  subis par les victimes,  la présidente a également réclamé 790.000 euros de dommages et intérêts. Un montant "relativement exceptionnel", que le pilote, la compagnie des bateaux-mouches et l’Européenne d’armement et d’affrètement (EAA) ont été condamnés à payer solidairement.

L'histoire remonte au 13 septembre 2008. Ce soir-là, le bateau-mouche La Besogne, long d'une soixantaine de mètres, est entré en collision avec une petite embarcation, L'Alcyone, à bord de laquelle se trouvaient douze passagers, dont six enfants. La violence était telle que l'embarcation a sombré au fond de la Seine. Le pilote et un enfant de six ans ont été emportés au fond du fleuve malgré leur gilet de sauvetage et n'ont pu être réanimés.

Si pendant le procès, en février, le pilote avait nié son implication dans cette collision fatale, la présidente a finalement estimé que la responsabilité de pilote du bateau-mouche était bel et bien engagée. Il naviguait au-dessus de la vitesse autorisée et n’avait pas respecté les distances de sécurité. Il conduisait également sous l’emprise du cannabis.

 

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


Reconnu responsable de l'accident, le pilote d'un bateau-mouche a écopé ce mardi de 3 ans de prison avec sursis.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-