Nice: le prêtre accusé de pédophilie passé par plusieurs écoles en 30 ans

Nice: le prêtre accusé de pédophilie passé par plusieurs écoles en 30 ans

Publié le :

Lundi 07 Mai 2018 - 19:31

Mise à jour :

Lundi 07 Mai 2018 - 19:36
Une information judiciaire a été ouverte concernant des agressions sexuelles sur mineurs qui auraient été commises par un prêtre niçois depuis les années 1980, a fait savoir lundi le procureur de Nice. Il pourrait y avoir de nombreuses victimes, le curé ayant officié auprès des jeunes de plusieurs établissements scolaires catholiques pendant 30 ans.
© FRANK PERRY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dès février dernier, le procureur de Nice évoquait "un très grand nombre de victimes potentielles" dans l'enquête concernant un prêtre accusé d'attouchements sexuels sur mineur. A l'époque un seul homme, âgé de 41 ans, avait dénoncé des faits de toute manière prescrits.

Mais depuis, d'autres plaintes ont été déposées, certaines avant le délai de prescription semble-t-il puisque le procureur a annoncé ce lundi 7 l'ouverture d'une information judiciaire pour agression sexuelle sur mineur concernant cet homme d'église.

Si dès le début de l'enquête la justice avait craint que le suspect ait fait de nombreuses victimes, c'est que le premier cas dénoncé remonterait aux années 1980. Au cours des quelques 30 ans qui ont suivi, et jusqu'à ce que la parole d'une victime présumée se libère et que le curé soit donc suspendu par le diocèse, l'homme a été en contact avec de nombreux mineurs.

Lire aussi: Les affaires d'abus sexuels dans l'Eglise catholique

Il s'était en effet occupé de l'aumônerie ou avait été référent de l'enseignement catholique de plusieurs établissements scolaires parmi lesquels les collèges et lycées Stanislas, Saint-Vincent et Saint-Joseph de Nice. Il serait également passé par Antibes.

Depuis l'affaire Preynat/Barbarin qui a pointé du doigt à la fois le fait que des prêtres pédophiles pouvaient agir des années sans être inquiétés et le silence de leur hiérarchie, l'Eglise catholique de France a souhaité montrer un nouveau visage sur la question. Mais la révélation d'anciens faits risque une nouvelle fois de ternir cette image.

Des affaires qui ne se limitent pas à la France et pours lesquelles le pape François a à plusieurs reprises était invectivé ces dernières semaines. Il a notamment été mis en cause pour avoir défendu un peu vite et maladroitement un évêque chilien accusé d'avoir tu des actes de pédophilie dont il aurait eu connaissance. Par la suite, le souverain pontife avait fait son mea culpa, évoquant la nécessité et l'opportunité de "rétablir la confiance dans l’Église, une confiance brisée par nos erreurs et péchés".

Une information pour agressions sexuelles sur mineurs a été ouverte concernant un prêtre niçois.


Commentaires

-